Livre

Un jardin dans les Appalaches

vendredi 27 juin 2008, par Rotem Ayalon

Un jardin dans les Appalaches
Barbara Kingsolver, Steven L. Hopp et Camille Kingsolver, Éditions Rivages, 2008, 528 pages.

Dans son style typiquement poétique et humoristique, Barbara Kingsolver nous raconte l’année où sa famille a décidé de vivre loin du système alimentaire industriel. Un an sans consommer des aliments contenant des produits toxiques, produits et transportés de loin, avec beaucoup de carburant et par un système détruisant l’environnement. Pour ce faire, ils ont décidé de s’installer sur une ferme et de manger seulement ce qu’ils font pousser ou ce qu’un autre producteur local a cultivé. Ils ont aussi appris à vivre sans consommer certains produits. En un mot, ils sont devenus des locavores. Écrit collectivement avec son mari et sa fille aînée, ce livre est un mélange savoureux de roman, d’information factuelle sur la réalité de notre système alimentaire, d’histoires familiales amusantes et de recettes saisonnières.

Les découvertes faites durant cette année sont variées, comme les leçons sur la vie sexuelle des dindes et la cueillette des champignons qui poussent seulement pendant une semaine dans un coin de leur terre. Barbara Kingsolver a une habilité à nous convaincre qu’il y a un prix à payer pour nos habitudes de manger des framboises et des mangues en hiver. Et il n’est pas question seulement d’argent : « Nous allons laisser à nos enfants des dettes colossales à régler en termes d’extinction, d’épuisement économique et de changements climatiques. » Elle nous montre que par nos choix alimentaires, on peut avoir un impact positif sur notre économie et notre environnement immédiat, à la campagne comme en ville. Pas seulement un livre militant, Un jardin dans les Appalaches nous inspire à remettre la cuisine au cœur de la vie familiale et les fermes diversifiées et locales au centre de notre diète.

À propos de Rotem Ayalon

Des jardins sur les toits

Rotem Ayalon est urbaniste et bio-ingénieure. Elle a co-animé plusieurs ateliers et discussions sur l’agriculture urbaine localement et à l’internationale. Elle aime voyager, jouer, danser, jardiner, manger et cuisiner toute sorte de choses. Spécifiquement, elle aime vivre et elle aime la vie à Montréal.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 14 - No. 10 - Juillet-Août

Le piège du libre-échange de l’OMC

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Amérique

Les zapatistes annoncent l’expansion majeure de leurs territoires autonomes

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca