Forum social mondial

Tous et toutes vers Caracas !

vendredi 20 janvier 2006, par Alternatives

À moins d’une semaine de ce qui s’annonce comme un événement fort mouvementé, quelques centaines de bénévoles vénézueliens et de partout à travers le monde sont à finaliser la tenue du 6e Forum social mondial Caracas 2006. Les bureaux centraux résonnent au son d’appels téléphoniques, de cliquetis de claviers et de pas allant dans toutes les directions. Déjà, certaines infrastructures sont érigées, tels les chapiteaux des États-Unis et de la Palestine, situés en plein cœur du site du FSM, ainsi que les territoires réservés au Campement intercontinental de la jeunesse, ou des dizaines de milliers de jeunes sont attendus. Selon les statistiques du comité organisateur du FSM, au moins 50 000 inscriptions sont déjà enregistrées. Le FSM 2006 lance sa programmation le mardi 24 janvier par une marche d’ouverture qui culminera avec un événement culturel et politique d’envergure, en opposition à la guerre et à l’impérialisme. Les activités qui débuteront le 25 janvier prendront la forme d’ateliers, de tables rondes, de conférences et de grandes activités organisées en cogestion, notamment avec la participation de François Houtart, Atilio Borón, Danielle Mitterand, Blanca Chancoso, Pavel Rondón, Kiva Maidanik, Samir Amin, Aminata Traoré, Luis Britto, Éric Toussaint et Françoise David.

La tenue de l’événement est rendue possible grâce au soutien de multiples organisations, mouvements et individus qui contribuent a différents niveaux, tant technique et financier, que par l’envoie de ressources humaines. Notons l’appui de plusieurs organismes canadiens à l’organisation de cette 6e édition du FSM, dont Développement et Paix et Église Unie. Alternatives est pour sa part fier de contribuer à la coordination du FSM par le déploiement sur le terrain de stagiaires, bénévoles et membres de son équipe. Le gouvernement vénézuelien met lui aussi la main à la pâte en disposant l’infrastructure et l’équipement nécessaire au bon fonctionnement du forum, et en facilitant l’entrée au pays des participants et délégués internationaux. Pour plus d’informations à ce sujet, visitez le site officiel du FSM : www.forosocialmundial.org.ve

Le Campement intercontinental de la jeunesse débutera ses activités le 23 janvier prochain, mais son processus organisationnel semble s’être bien éloigné des principes d’autogestion qui forment en fait son essence. En effet, l’armée vénézuelienne est en charge de l’organisation du campement, sans trop se soucier d’appliquer les concepts de démocratie participative, qui sont si chers à l’organisation internationale. Par contre, des habitués du campement de la jeunesse et des membres du comité organisateur du campement québécois, comme Philippe Morin, affirment que « l’autogestion sera toujours possible si les campeurs s’impliquent dans le développement de la programmation d’activités lors du campement ». En ce sens, la programmation sera définie directement par les participants du campement. Jusqu’à maintenant, des délégations du Québec, des États-Unis, du Brésil, de l’Italie et, évidemment, du Venezuela, sont enregistrées. On attend entre 20 et 30 mille personnes. Pour plus d’informations, visitez le site http://campamentomundial.blogspot.com

En plus de toutes les activités offertes dans la programmation du FSM, plusieurs organisations du Québec, telles Alternatives, la CSN, la CSQ, la FNEEQ, l’AQOCI et ATTAC-Québec organisent une Mission Québec juste avant le début du FSM. La Mission consiste en des rencontres avec des acteurs des mouvements sociaux vénézueliens et des visites sur le terrain des « missions sociales » mises en place par le gouvernement de Hugo Chavez. Les délégués québécois essaieront de dresser un portrait du climat sociopolitique au Venezuela pour ainsi mieux saisir le processus de la révolution bolivarienne. Plus de 100 personnes sont inscrites à la Mission.

Restez branché via le site www.alternatives.ca. D’autres nouvelles suivront bientôt !

De Caracas, l’équipe d’Alternatives :
 Carlos Torres, membre du comité organisateur du FSM
 Thomas LeBel, coordonnateur du comité communication FSM
 Catherine Binette, coordonnatrice de Mission Québec et de la délégation Alternatives
 Simon-Olivier Côté, bénévole au sein du comité communication FSM.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagez cet article sur :

  •    
Articles de la même rubrique

Forum social mondial polycentrique de 2006

L’élan du Forum social mondial

Articles du même auteur

Alternatives

Montréal, une authentique ville sanctuaire ?

Articles sur le même sujet

Forum social

L’altermondialisme survit sur la Toile dans le silence médiatique

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca