Semaine d’action contre le racisme

Tant d’exclusions à combattre

lundi 27 février 2006, par Farah Wikarski

Sous le thème « Zone libre de racisme, à vous d’en trouver d’autres », la Semaine d’action contre le racisme (SACR) nous revient cette année du 16 au 26 mars. Se donnant le mandat de créer, au sein des espaces urbains, des zones où les citoyens peuvent exprimer leur tolérance et vivre en harmonie dans le respect des libertés individuelles, la septième édition de la SACR grandit et se déroule pour la première fois simultanément à Montréal, Bruxelles et Genève.

Uniquement à Montréal, de nombreuses activités sont proposées pour tous les âges. Le Douze heures de musique, qui aura lieu le vendredi 17 mars 2006 au Medley et au Club Soda, rassemblera une panoplie d’artistes : Alpha Blondy, la Chango Family, Karavan Kaya, Thomas Jensen Solo, les Sept doigts de la main, Manouche, Dibondoko, Bombolesse, Zuruba, Syn-cop et plusieurs autres.

Le 18 mars, un samedi, le rallye Exclusion zéro est organisé pour les jeunes de 11 à 16 ans à travers la ville de Montréal et le réseau du métro. Ayant pour objectif de sensibiliser les jeunes aux effets de l’intolérance et de l’exclusion, ce rallye leur propose diverses ressources dont ils disposent pour exercer pleinement leur rôle de citoyens, défendre les droits de la personne et promouvoir l’équité. Du 20 au 24 mars, afin de souligner la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, l’activité éducative Cinéjeunesse présente une programmation spécifique visant les 8-11 ans et une seconde pour les 12-15 ans.

Parole citoyenne, une initiative Internet de l’Office national du film (ONF), lance à l’attention des vidéastes de tous âges le concours Osez le court ! Osez le ton ! Les candidats ont jusqu’au 6 mars pour proposer leurs courts métrages sur le thème « Libérons-nous du racisme ». Les productions retenues seront présentées le 24 mars, dans le cadre du Festival de films sur les droits de la personne (pour information, citoyen.onf.ca/racisme).

La SACR veut provoquer des discussions sur le racisme et susciter la prise de conscience individuelle et collective. L’édition 2006 contribue de cette façon au travail de l’UNESCO dans la mise sur pied d’une coalition internationale des villes unies contre le racisme. Le guide d’information, présentant l’ensemble des activités et l’horaire de la SACR, sera distribué gratuitement d’ici peu dans différents points de la ville de Montréal.

Festival de films sur les droits de la personne de Montréal

Dans le cadre de cette semaine d’action citoyenne, Montréal accueille, du 24 au 26 mars au cinéma Beaubien, son premier Festival de films sur les droits de la personne (FFDPM), présenté par l’organisation Images interculturelles. Véhicule d’éducation pour l’ensemble des citoyens, le septième art saura susciter les débats sur l’exclusion, le racisme, l’intolérance, la violence, la pauvreté, les droits civils, et les droits de la femme et de l’enfant. Pour M. Alix Laurent, directeur d’Images interculturelles, il faut toucher le passé pour mieux comprendre le futur. Le cinéma, expression artistique des plus populaires, permet de réaliser cette tâche et de sensibiliser le grand public. Au total, plus de 200 productions internationales ont été reçues suite à l’appel d’Images interculturelles ; environ une trentaine d’entre elles seront présentées dans le cadre du FFDPM. 

Les thèmes de cette première édition du FFDPM sont variés, élargissant la lutte contre le racisme à celle portée contre toute forme d’exclusion. Certaines présentations abordent les contradictions entre les villes, symboles de démocratie, et la modernité, reproductrice d’inégalités. D’autres productions traitent du droit des femmes au 21e siècle en portant un regard sur la misogynie, les stéréotypes, les traditions ancestrales et l’esclavage moderne. À titre d’exemple, le documentaire Bonne à vendre, présenté en primeur mondiale, dénonce l’exploitation des femmes du Sri Lanka sur le marché du travail au Liban. La thématique de la religion est aussi abordée, tout comme celle du droit à la laïcité, à la conversion ou à la transsexualité. À ce titre, la production de Mitra Farahani, Juste une femme, présente l’histoire d’un transsexuel Iranien et de ses défis quotidiens depuis qu’il est devenu femme.

Les droits de l’enfant et ses malheureuses déclinaisons (enfants-soldats, enfants-esclaves sexuels, enfants de la rue et travail des enfants) font aussi partie des sujets traités par le FFDPM. Enfance à vendre porte sur les milliers d’enfants albanais qui, depuis la chute du régime communiste en 1991, sont loués, vendus, achetés et transportés vers la Grèce pour être exploités économiquement ou sexuellement. Réalisé par Clara Ott, ce film dessine le paysage d’une Albanie qui tente de renaître de ses cendres.

À ne pas manquer, Faces of change, de Michèle Stephenson, présenté pour la première fois au Canada. Celui-ci met en lumière cinq individus vivant chacun l’exclusion sur leur propre continent. Tour à tour, ils prennent chacun la caméra pour trouver une voix commune à leur situation.

Rendant honneur au cinéma engagé, le FFDPM propose un large éventail de productions internationales. L’horaire complet de la programmation est à surveiller. Afin de rappeler l’importance du respect des droits de la personne et des libertés fondamentales, le FFDPM répondra annuellement aux intolérances perpétrées encore aujourd’hui dans le monde entier.
Farah Wikarski


Semaine d’action contre le racisme, du 16 au 26 mars 2006. www.inforacisme.com

Festival de films sur les droits de la personne de Montréal, au cinéma Beaubien, du 24 au 26 mars 2006. www.imagesnet.org

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 12 - No. 06

Démystifier la victoire du Hamas

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Farah Wikarski

Bhopal

Plus d'articles :  1 | 2

Articles sur le même sujet

Racisme

Lettre ouverte : discrimination systémique au sein du mouvement environnemental mainstream

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca