Droits humains en Tunisie

Soutien à Radhia Nasraoui

jeudi 13 novembre 2003

Le 15 octobre 2003, Maître Radhia Nasraoui,49 ans, avocate au Barreau de Tunis, militante infatigable des droits de l’Homme, s’est mise en grève de la faim pour défendre sa dignité en tant qu’avocate et citoyenne, pour que cesse le harcèlement dont elle fait l’objet ainsi que sa famille, en raison de son combat en faveur des droits de l’Homme, des prisonniers d’opinion et de sa dénonciation de la torture. Elle est membre du conseil exécutif de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT).

Son geste a soulevé un immense appui en Tunisie et dans le monde, mais les autorités tunisiennes n’ont pas bougé.

Mercredi de cette semaine, le 12 novembre, à la suite de la dégradation de son état de santé ,« alarmant » selon les dires de son mari, l’opposant Hamma Hammami, elle a été hospitalisée, puis a regagné son domicile, déterminée à poursuivre sa grève de la faim.

Nous soussignés, préoccupés par le respect des droits de l’Homme , exprimons notre soutien indéfectible à l’action de l’avocate Radhia Nasraoui, dénonçons les atteintes dont elle fait l’objet et exigeons des autorités tunisiennes qu’on y mette fin sans délai pour que le flambeau des libertés humaines puisse de nouveau être dignement porté par Maître Radhia Nasraoui.


Montréal, le 13 novembre 2003.

Juge Gaston Labrèche, observateur canadien à l’affaire Saad, à Tunis, en 2002 ;

Jamel Jani, Association pour les droits de la personne au Maghreb ;

Me Catherine Duhamel directrice, Centre international de ressources juridiques.

Pierre Beaudet, directeur d’Alternatives.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Communiqués, déclarations, mémoires

Cultiver Montréal donne le coup d’envoi de la saison agricole

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Droits humains

Inquiétudes quant aux limites du droit de manifester au Québec

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca