Montréal

Sans état et menacés de déportation !

Coalition contre la déportation des réfugiés palestiniens, 2 septembre 2004

Une mobilisation populaire contre la déportation des réfugiés palestiniens du Canada.

SAMEDI 18 SEPTEMBRE 2004
Point de rassemblement : 14 h au coin d’Atwater et de Ste. Catherine (métro Atwater)

Des camps de réfugiés au Liban et en Palestine jusqu’aux rues de Montréal !

Depuis plus d’un an, les réfugiés Palestiniens habitant à Montréal ainsi que partout au Canada luttent contre leur déportation et se battent pour leur statut. Le 18 septembre, la Coalition contre la déportation des réfugiés palestiniens, ainsi que leurs alliés, vous invitent à participer à une manifestation à grande échelle dans les rues de Montréal.

Il s’agit d’une période critique pour démontrer votre solidarité avec les réfugiés Palestiniens, car plusieurs déportations sont prévues pour les semaines et mois à venir. À Montréal, des réfugiés palestiniens ont déjà été forcés par Immigration Canada de vivre clandestinement ou de chercher la protection du sanctuaire, comme Khalil Ayoub, 67 ans, Nabih Ayoub, 69 ans et Therese Boulos Haddas, 62 ans, qui ont été des réfugiés toute leur vie, ayant fui la Palestine en 1948 pour les camps de réfugiés au Liban avant d’arriver au Canada. La famille Ayoub, confinée au sous-sol de l’Église Notre-Dame de Grâce, fut forcée de se placer sous la protection du sanctuaire il y a plus de sept mois pour échapper à la déportation.

La manifestation du 18 septembre à Montréal commémorera aussi les milliers de réfugiés palestiniens qui ont perdu la vie lors du massacre de Sabra et Chatila, en 1982, pendant l’invasion israélienne de Beyrouth. Les réfugiés palestiniens menacés de déportation sont les fils et les filles de ces mêmes camps de réfugiés, qui ont souffert tout au long de la guerre civile libanaise, qui a duré 15 ans. Ils sont les fils et filles de Sabra et Chatila, de Tel El Zaatar et Bourj El Barajneh, des réfugiés apatrides représentant une histoire de déplacement forcé qui a débuté en 1948. Alors que nous nous souviendrons du massacre de Sabra et Chatila - une des blessures les plus profondes dans la conscience palestinienne - nous manifesterons en solidarité avec la lutte des Palestiniens ici au Canada.

Nous marcherons dans les rues de Montréal dans le contexte d’une campagne politique qui a été menée à travers le Canada pendant toute la dernière année en soutien aux réfugiés palestiniens menacés de déportation. Des milliers de personnes à travers le pays ont participé à des marches, et des milliers de personnes de plus ont exercé des pressions auprès de Citoyenneté et Immigration Canada en soutien aux réfugiés. De larges secteurs de la société sont solidaires vis-à-vis la lutte contre la déportation des réfugiés Palestiniens ; ces secteurs incluent la communauté arabe et musulmane, des groupes pour les droits des immigrants et des réfugiés, les principaux syndicats, un grand nombre de groupes communautaires, des partis politiques officiels, des organisations religieuses et des milliers d’individus à travers le monde. Avec ce soutien solide, nos intentions sont d’intensifier la lutte contre la déportation des réfugiés Palestiniens durant le mois de septembre.

Nous devons nous montrer unis dans la lutte contre la déportation des réfugiés Palestiniens ! Venez avec nous dans les rues de Montréal le 18 septembre, et joignez-vous à la mobilisation populaire contre la déportation des réfugiés palestiniens durant tout le mois de septembre.

Votre soutien, votre solidarité et vos actions sont nécessaires maintenant !


Pour plus d’information ou pour vous impliquer, veuillez contacter : La Coalition contre la déportation des réfugiés palestiniens du Canada.

- Téléphone : 514 591 3171
- Courriel : refugees@riseup.net
- Web : http://refugees.resist.ca

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca