Roxton Falls dit non au gaz de schiste

26 juin 2013 à 11:00

La population a parlé ! 1 514 citoyens du Village et du Canton de Roxton Falls ont décidé d’interdire l’accès de leur propriété à la compagnie gazière australienne Molopo, qui détient les droits d’exploitation du sous-sol dans notre région. C’est plus de 80 % de la population qui s’est ainsi exprimée !

Le mercredi 26 juin prochain, à 11 h, les membres du Comité de vigilance Gaz de schiste de Roxton Falls remettront officiellement les documents signés aux élus municipaux lors d’une conférence de presse qui se tiendra à la salle du conseil municipal du Village. Vous êtes cordialement invités à assister à l’événement.

Les documents seront déposés aux Archives de l’Assemblée nationale et transmis à la compagnie Molopo, qui sera ainsi avisée de l’opposition des citoyens et citoyennes du Village et du Canton à ses projets d’exploitation. Ces citoyens s’opposent fermement à tout développement qui met en péril nos sources d’eau potable et notre environnement, et notamment à la fracturation hydraulique utilisée pour l’extraction du gaz et du pétrole de schiste.

Le Village et le Canton de Roxton Falls joignent ainsi les rangs de nombreuses autres municipalités de la région qui ont exprimé leur opposition à l’exploitation polluante des ressources non renouvelables sur leur territoire. À Sainte‑Christine, 80 % des citoyens ont signé ; à Saint‑Théodore, 81 % ; à Saint‑Joachim, 80% ; à Béthanie, 72 % et ça n’est pas fini !

Le message est donc clair : Les citoyens sont majoritairement en faveur d’une exploitation responsable des ressources et s’opposent à tout développement axé sur la recherche du profit immédiat au détriment de l’environnement que nous léguerons à nos enfants.

Les représentants élus de tous les paliers de gouvernement ont le devoir de donner suite à la volonté populaire !

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca