Paroles

propos recueillis par Tobie Fraser

jeudi 3 juillet 2008, par Tobie Fraser

Photo : Aude Leroux-Lévesque

J’ai vécu un stage très enrichissant sur le plan personnel à LaNeta, une organisation qui offre des services Internet (ISP) auprès d’autres ONG
au Mexique. C’est valorisant d’exécuter un travail pareil dans le milieu
social et surtout dans une culture différente, en plein apprentissage de la
langue. La durée du stage permet de vivre la vie locale au quotidien et d’en
apprendre davantage sur les fêtes et coutumes.

Jonathan Lessard
Mexique - LaNeta

Stagiaire chez Alternatives, je deviens une cyberjeunes pour quelques mois dans le but de me spécialiser dans mon domaine, de vivre une nouvelle expérience au Brésil, de promouvoir l’émergence des médias alternatifs. Le Brésil est un de ces pays où tout vous procure un fort sentiment tant par ses couleurs, ses odeurs que par la chaleur de ce peuple.

Sophie Guérin,
Brésil - Terrazul


Ce stage m’a donné envie d’en faire plus pour rendre notre monde plus équitable, plus solidaire et plus humain.

Delphine Melanson,
Brésil - ABESOL


Enseigner l’informatique à des paysans qui, et je cite l’un des participants aux formations, « avaient les mains habituées à tenir des machettes pour travailler » n’était pas du tout une tâche facile. Le pays est dans une phase difficile de reconstruction et les organismes sociaux ont besoin de l’appui que d’autres personnes ou groupes sont prêts à leur offrir, que ça soit que par des échanges d’idées ou des créations de projets communs.

Amelia Orellana-Côté,
Bolivie - Movimiento Sin Terra


There is so much good that comes from sharing culture in a work environment. I’ve met a lot of people who showed me that work is defined and compensated very differently. I will never forget the many faces I’ve crossed and the emotion expressed. My destiny has been reconstructed by this experience. I now have a responsibility to understand my environment
and my priviledge. I have an obligation to dedicate my hard work and efforts to support the initiatives that reduce suffering amongst my new African brothers, and sisters.

Mélanie Hughes,
Cameroun - PROTEGE QV


Moi qui ne connaissait pas grand choses aux technologies de l’information et des communications, j’ai appris énormément de mon stage Alternatives et cela m’aidera professionnellement, peu importe mon métier. D’un point de vue personnel, on ne peut que sortir grandi d’une expérience où se côtoient (et parfois s’entrechoquent) des cultures différentes, des manières de penser,
de faire, de voir et de travailler, des situations normales pour les uns et inhabituelles pour les autres, etc. J’ai fait d’autres stages de coopération internationale avant et je dois saluer ceux proposés par Alternatives ; nous avons beaucoup plus de défis à relever.

Violaine Brisebois-Lavoie,
Afrique du sud - StreetNet


18 langues officielles, toutes les religions imaginables, des villes regroupant assez de monde pour peupler des pays entiers, des vaches, des chiens et des singes faisant monotonement parti du paysage, de petits villages difficilement accessibles où réussit pourtant à s’infiltrer Coca Cola, des saris, des dhotis et des Nikes… et les droits de la personne là-dedans ? Un séjour fort enrichissant
et fascinant. Phir Milenge India !

Anaïs Paré-Chouinard,
Inde - BGVS, Human Rigths LawNetwork


I worked with several young people, most of whom were dancers and attempting to become stars in the Brazilian world of jazz and hip-hop dance performance. This work environment was constantly full of exuberance and joie de vivre. At times, despite experiencing the positivity of my NGO, I found that the way people live in Brasil was honestly quite shocking and at times depressing ; indeed, I definitely found that stories of the extreme gap between rich and poor were sadly all too true.

Mikala Grante,
Brésil - Canta Brasil

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Alizés : Volume 1 numéro 1 - juin 2008

Crédits Alizés volume 1, numéro 1

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Tobie Fraser

Gagè

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca