PLUS DE 200 PERSONNALITÉS ET CITOYENS SIGNENT UNE DÉCLARATION POUR UN PRINTEMPS QUÉBÉCOIS !

lundi 19 mars 2012, par Michel LAMBERT

Montréal, le 19 mars 2012 -

C’est en début d’après-midi, lors d’une conférence de presse réunissant Fred Pellerin, Gilles Vigneault, Marina Orsini, Claude Béland, Dominic Champagne, les leaders des principaux groupes environnementaux et des citoyens de différents milieux, qu’a été dévoilée une déclaration qui en appelle à un vaste
rassemblement populaire le dimanche 22 avril prochain à 14 h, lors du Jour de la Terre.

La déclaration se veut rassembleuse et positive, pour la défense du bien commun, le partage de la richesse, le respect des droits de tous les citoyens et de l’environnement.
Elle est signée par plus de 200 personnalités et citoyens dont les artistes Fred Pellerin, Gilles Vigneault, Marina Orsini, Richard Desjardins, Ariane Moffatt, Yvon Deschamps, Denys Arcand, Claude Meunier, Roy Dupuis, Sébastien Ricard, Vincent Vallières, Hugo Latulippe, Marc Labrèche, Margie Gillis, Marie Laberge, Pierre Lapointe, Pascale Montpetit, Jean-Michel Anctil, Fanny Mallette, Louis-José Houde, Stéphane Archambault, Frédéric Back, Jacques Languirand et des gens de tous les horizons, Laure Waridel, Ghislain Picard, Chef de l’Assemblée des Premières Nations, les docteurs Gilles Julien, Alain Vadeboncoeur et Isabelle Gingras, Paul Gérin-Lajoie, Pierre Fortin, économiste, le Père Benoit Lacroix, dominicain de 96 ans, le jeune Émilien Néron de 13 ans, Lise Payette, Paul St-Pierre Plamondon de Génération d’Idées, Pierre Thibault, architecte, les chefs syndicaux Louis Roy, Michel
Arsenault et Réjean Parent, Nicolas Boisclair et des groupes de citoyens de partout au Québec mobilisés pour la défense du bien commun et les leaders des principaux groupes environnementaux, André Bélisle et Patrick Bonin
de l’AQLPA, Steven Guilbeault et Sidney Ribaux d’Équiterre, David Suzuki et Karel Mayrand de la Fondation David Suzuki, Pierre Lussier du Jour de la Terre Québec, Christian Simard de Nature Québec, Éric Darier et Nicolas Mainville de Greenpeace au Québec, la Fondation Rivières, Ugo Lapointe de Québec Meilleure Mine et plusieurs autres.

« Cette déclaration constitue l’essence du mouvement du 22 avril. Elle a déjà réuni des centaines de personnalités et de citoyens de tous les horizons, au-delà de toute ligne partisane. Nous invitons maintenant tous les Québécois et Québécoises à la signer et à nous rejoindre dans les rues de Montréal pour porter son message. Ensemble, nous pouvons envoyer à nos gouvernements un signal clair de notre attachement à la Terre et à la manière de disposer de nos richesses naturelles ! », a affirmé l’auteur et metteur en scène Dominic Champagne, qui a rédigé la déclaration.
Gilles Vigneault, signataire de la déclaration, a aussi mentionné lors de son allocution durant la conférence de presse sa joie de voir réunis des gens de tous les milieux : « Il y a longtemps que les gens ne se sont pas unis pour parler ensemble d’aujourd’hui et de demain. Nous semons aujourd’hui des graines qui porteront fruit. » Fred Pellerin, aussi signataire de la déclaration, a ajouté : « Il y a des artistes et écologistes, mais aussi des plombiers, des étudiants, des agriculteurs, des syndicaux, des gens du milieu des affaires, des universitaires, des religieux, des avocats, des autochtones, des conteurs ! Ça fait beaucoup de beau monde pour nous faire avancer vers le mieux ! Parce que vivre mieux, c’est ça qu’on veut ! »

« Je ne suis pas une experte en environnement ou en développement, mais je me reconnais pleinement dans les valeurs et les principes de la déclaration et c’est pour porter ces valeurs que je serai là le 22 avril. », a confié Marina Orsini. Ensemble, Gilles Vigneault et Fred Pellerin lancent un appel à toutes les églises du Québec à faire sonner les cloches, le 22 avril, à 14 h, pendant 2 minutes, invitant tous les citoyens des régions éloignées qui ne pourront se rendre à Montréal à se rassembler autour de leur église !
Des groupes de citoyens bénévoles et apolitiques de toutes les régions du Québec se mobilisent pour former le plus grand rassemblement jamais vu au Québec et lancer un message clair sur la protection de notre bien commun. « Jamais dans l’histoire du Québec, une telle solidarité citoyenne n’aura eu lieu. Les temps changent et les façons de faire aussi. À l’image de la mobilisation citoyenne toujours grandissante dans la Vallée du St-Laurent, que ce soit à Gaspé, aux Îles, à Sept-Îles ou en Abitibi, partout le peuple québécois sent le besoin de faire entendre sa voix sur la façon de gérer notre
bien commun », a dit Serge Fortier, coordonnateur général et porte-parole du
Regroupement Interrégional sur les gaz de schiste de la Vallée du St-Laurent.
Pour André Bélisle de l’AQLPA, initiateur du rassemblement du 22 avril, « le mouvement écologiste est de plus en plus fort au Québec. Nous, environnementalistes, travaillons depuis longtemps pour sensibiliser la population, pour protéger nos ressources et nos habitats naturels au bénéfice de tous les Québécois et des générations à venir.

Aujourd’hui, avec tout ce qui se passe, c’est important de marquer le coup, tous ensemble. » Sidney Ribaux d’Équiterre a pour sa part déclaré : « Aujourd’hui, nous sentons plus que jamais que les Québécois de tous les horizons partagent cette vision de défense du bien commun et de respect de l’environnement. » Nicolas Mainville de Greenpeace a ajouté :
« s’il y a bien une place au monde où nous sommes capables de faire mieux pour la planète, c’est ici au Québec, et c’est pourquoi nous devons être nombreux à le scander bien fort le 22 avril prochain ».
« Nous nous réjouissons de la mobilisation sans précédent qui est en cours et qui culminera par le grand rassemblement du 22 avril prochain. Ce sera une journée historique ! », affirment les groupes oeuvrant à l’organisation du mouvement : Alter Citoyens, Alternatives, Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Commun, Confédération des syndicats nationaux (CSN), Centre d’écologie urbaine de Montréal, Équiterre, FarWeb.tv, Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Fondation David Suzuki, Greenpeace, Jour de la Terre Québec, Maison du développement durable, Nature Québec et Piknic Electronik.


Voir en ligne : 22 avril

À propos de Michel LAMBERT

Co-fondateur en 1994 puis Directeur général d’Alternatives entre 2007 et 2020, Michel Lambert fut Président de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale de 2017 à 2020. Il a travaillé au rapprochement des groupes et organisations de la société civile, d’ici et d’ailleurs pour la promotion des principes de la démocratie, de l’égalité et de l’équité pour tous.

Il a tour à tour développé plusieurs des programmes de solidarité internationale d’Alternatives en plus de lancer et animer de multiples campagnes de justice sociale au Québec et au Canada. Il a dirigé l’antenne d’Alternatives en République démocratique du Congo entre 2002 et 2005 avant de prendre la direction de l’organisation en 2007.

Michel Lambert fut membre du Conseil de Gouvernance d’Alternatives International , du Conseil d’administration d’Alliance syndicats et tiers-monde. Il a aussi été membre des Conseils de l’AQOCI entre 2009 et 2013, de l’Association pour le progrès des communications (APC) entre 2008 et 2011 puis entre 2017 et 2020 et de Food Secure Canada entre 2009 et 2012

Il a représenté Alternatives au Conseil International du Forum social mondial et au sein de diverses coalitions québécoises et canadiennes dont notamment, les coalitions Pas de démocratie sans voix, Voices/voix. le Réseau québécois de l’intégration continentale - RQIC et plus récemment au comité de coordination du Front commun pour la transition énergétique .

Michel Lambert a joué un important rôle de mobilisation et de construction lors du Forum social des peuples tenu à Ottawa en août 2014 .

En 2018, il confondait Cultiver Montréal, le réseau des agricultures montréalaises.

En 2020, il a contribué à la création du FISIQ, le Fonds d’investissement solidaire international du Québec.

Suivez Michel Lambert sur Twitter

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagez cet article sur :

  •    

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca