OMERTÀ

jeudi 17 juin 2010, par ALTERNATIVES

Après la prorogation du parlement, la saga des documents concernant les prisonniers afghans, les mises à pied dans les organismes gouvernementaux, la saga Droits et Démocratie, les attaques envers CBC et bien sûr celles envers les groupes citoyens – comme Alternatives et bien d’autres - qui osent émettre des opinions divergente de celles du parti conservateur, voilà qu’une nouvelle fois, ce gouvernement minoritaire adopte une attitude inacceptable pour toute démocratie qui se respecte. Depuis quelques semaines, c’est désormais au tour du personnel politique des ministres d’être soustrait des questions des députés ÉLUS pour répondre des décisions de leurs ministères. Cette nouvelle mesure ne confirme que ce qui est déjà très clair ; au Canada, c’est l’Omerta, la loi du silence, qu’on cherche à ériger en système !

Mais si toutes ont été secouées, il est maintenant clair qu’elles seront des dizaines et rapidement des centaines les organisations citoyennes au Canada et au Québec qui désormais refuseront de taire leurs voix. Au Québec, une coalition « Pas de démocratie sans VOIX ! » qui regroupe des organisations sociales, étudiantes, de femmes, des syndicats, des artistes, des groupes de solidarité internationale et des groupes de droits sociaux et humains s’est réunis autour d’une déclaration commune qui exige du gouvernement canadien qu’il protège et défende les droits et libertés, en particulier la liberté d’expression, sans parti pris, et qu’il favorise et respecte la place du débat public comme fondement de la vie démocratique. Même son de cloche au Canada ou une large coalition appelée VOICES exige du gouvernement canadien qu’il fasse preuve de transparence, qu’il réponde aux demandes d’information du parlement et de la population, qu’il respecte les institutions démocratiques canadiennes et enfin qu’il mette fin aux manœuvres pour court-circuiter les débats au Parlement canadien et qu’il respecte les décisions de ce dernier.

Aujourd’hui, 17 juin, ces deux coalitions rendent public leur action avec des conférences de Presses à Montréal, Ottawa et Toronto. Alternatives sera parti prenante de ces luttes et le Journal des alternatives se fera l’un des porte-étendard des revendications des coalitions canadiennes et québécoises.

De l’insulte à l’injure, pendant qu’il cherche à museler la société civile canadienne, le gouvernement Harper se prépare à recevoir en grande les réunions du G8 et du G20. En plus d’injecter près d’un milliard en « sécurité », 5 fois ce qu’ont coûté les récentes rencontres similaires, toutes les analyses indiquent que les positions canadiennes qui y seront défendues seront encore une fois celles d’un seul homme. En plus d’éroder simultanément les droits des femmes dans les pays les plus pauvres et les droits des femmes ici même au Canada en prétendant faire son combat de la question de la santé maternelle en excluant la notion d’avortement, Steven Harper souhaite tristement s’opposer à la proposition européenne de taxer les banques, une industrie qui seulement au Canada l’an dernier a fait des profits records de plus de 4 milliards de dollars au plus fort de la crise économique ! Nous serons des milliers à dénoncer ces positions durant les rencontres des G8/G20.

C’est dans ce contexte de mobilisation importante que s’organisent les 27, 28 et 29 août les 16e journées alternatives - JA2010, LE rendez-vous traditionnel de la rentrée active avec pour thème cette année : La solidarité en action ! Les JA2010 se tiendront encore une fois cette année dans les Laurentides. Une dizaine d’invités internationaux seront présents alors que de nombreuses activités nous permettront, ensemble, de réfléchir et de mieux construire nos stratégies sur des thèmes comme l’écologie, les droits humains et la justice sociale pour bâtir la société durable que nous voulons.
INSCRIVEZ-VOUS

À propos de ALTERNATIVES

Construire ensemble un monde différent

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagez cet article sur :

  •    

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca