Mohamed Ksouri, un tuniso-canadien de 42 ans, est incarcéré en Tunisie depuis plus d’un mois

mardi 15 juin 2004

Après les affaires Haroum Mbarek et Bechir Saad, un autre tuniso-canadien, M. Mohamed Ksouri, a été arrêté le 22 avril 2004 à son retour en Tunisie.

Réfugié au Canada depuis 1998, M Ksouri a obtenu la citoyenneté canadienne en 2001. En 1994, un tribunal tunisien l’avait condamné par contumace à 3 ans de prison pour : « appartenance à une organisation non reconnue ». Une accusation « classique » pour la plupart des prisonniers d’opinion tunisiens !

Apprenant la maladie de son père, ce résident de Montréal a décidé de rentrer en Tunisie le 22 avril dernier. Il a été immédiatement arrêté dès son arrivée à l’aéroport Tunis-Carthage.

Aux dernières nouvelles en provenance de Tunis, M. Ksouri doit comparaître devant un juge ce samedi 29 mai.

L’ADPM appelle le gouvernement canadien à tout mettre en ouvre pour obtenir la libération immédiate de ce citoyen canadien jugé uniquement pour ses opinions.

Nous appelons également toute la société civile canadienne et québécoise à exprimer sa solidarité active avec M. Ksouri et à exiger la fin de l’arbitraire qu’il subit.

Association des droits de la personne au Maghreb
185, Daly Ave. Ottawa, Ontario K1N 6E8
Tel :(613) 834 5502 Fax :(613) 237 6201
cmtnes@attcanada.net


Porte-Parole, Jamel Jani

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Nos brèves

Conférence, 7 mars : Quel avenir pour les droits humains au Proche-Orient ?

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Immigration

Un « Bandung du Nord » antiraciste, féministe et anticapitaliste

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca