MAS y mas

mardi 20 mai 2008, par Amelia Orellana

Même dans les villages les plus reculés comme ce petit regroupement de maison situé à quelques minutes seulement du Salar de Uyuni, le plus grand désert de sel au monde, le peuple bolivien affiche ses couleurs. Soit pro-MAS (parti politique du président autochtone Evo Morales) ou encore anti-EVo, les murs des villes sont souvent parsemés de slogans politiques,ce qui permet de se rendre rapidement compte de l’énorme division politique d’une région à l’autre.

Portfolio

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

L’actualité en première scène

La mode africaine, toujours d’actualité

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Articles du même auteur

Amelia Orellana

Uyuni sous les eaux

Plus d'articles :  1 | 2 | 3

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca