Les services publics : un trésor collectif en péril

15 février 2010 à 15:37

La revue À bâbord ! lance un numéro spécial sur les services publics intitulé Un trésor collectif en péril. À bâbord ! est une revue sociale et politique indépendante qui existe depuis plus de cinq ans. Nous vous invitons à vous procurer et lire ce numéro spécial, publié à un tirage exceptionnel de 12 200 exemplaires.

Ce numéro rappelle l’importance, dans une société démocratique, d’avoir des services publics de qualité, universels et gratuits. Ceux-ci sont plus nécessaires que jamais par leur caractère égalitaire et non-discriminatoire. Les articles, écrits par des universitaires, des chercheurs indépendants, des syndicalistes et des membres du collectif d’À bâbord !, traitent du sujet sous ses aspects variés. Il est question du financement des services publics, des accords commerciaux, des diverses menaces provoquées par la privatisation. Le dossier examine les effets des privatisations et du sous-financement dans la santé, l’éducation, la fonction publique et la culture.

Le gouvernement du Québec a engagé un comité d’experts pour se pencher sur les finances publiques. Leurs conclusions sont prévisibles : il faut privatiser, tarifer les services publics, dégraisser le personnel. Le numéro d’À bâbord ! offre un tout autre point de vue. « D’après les auteurs du dossier, affirme Claude Vaillancourt, l’un des coordonnateurs du numéro, la privatisation ne fait qu’accentuer les inégalités, en créant des services de qualité pour les riches et des services mal financés pour les pauvres. La tarification favorise le phénomène et est bien souvent une étape qui prépare la privatisation. »

Un lancement du numéro aura lieu le mardi 16 février à l’Alizée, 900, rue Ontario Est, de 17h à 20h. Ce lancement se fera conjointement avec Les Nouveaux Cahiers du socialisme et accueillera des intervenants du Front commun intersyndical, de la Coalition contre la tarification, de l’ASSÉ et de Québec solidaire.

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca