Les défis des vingt ans d’Alternatives

lundi 22 décembre 2014, par Ronald Cameron

L’année qui s’achève est celle des vingt ans d’Alternatives. Au cours de son histoire, l’organisation a réalisé systématiquement des dizaines de projets avec des partenaires locaux dans plus de 35 pays. Plus d’un millier de stages ont été réalisés partout dans le monde. Non seulement la solidarité internationale s’est ainsi traduite par de telles réalisations, mais elle s’est aussi exprimée ici, dans des engagements citoyens et des actions concrètes de solidarité, en alliance avec des acteurs sociaux et des partenaires. Les défis d’Alternatives aujourd’hui concernent sa mission et ses moyens d’agir.

Le bilan des activités effectuées au cours de la dernière année est impressionnant. Les résultats et le succès du Forum social des peuples, auquel Alternatives et d’autres organisations sociales ont contribué, sont majeurs. Cette mobilisation a non seulement enregistré une participation remarquable, mais elle a aussi créé des convergences sur des enjeux cruciaux pour l’avenir des populations canadiennes, québécoises et des premières nations. Pour Alternatives, les concertations sur les enjeux concernant l’énergie et les changements climatiques sont parmi les résultats les plus importants.

La conjoncture sociale et politique, ici comme ailleurs dans le monde, ne laisse aucun doute sur l’importance de la mission et du travail d’Alternatives. Toutefois, tout indique que la prochaine période sera importante pour l’avenir de l’organisation. La situation politique au Canada et au Québec est faite de remises en question du rôle des organisations de la société civile. Elle exerce une pression énorme sur les capacités d’agir des organisations qui oeuvrent en soutien du plein exercice de la citoyenneté et des droits des populations, d’ici et d’ailleurs.

Dans un tel contexte de pressions accrues sur le statut d’organisme de bienfaisance de plusieurs groupes, Alternatives revendique la pleine reconnaissance du travail de renforcement des capacités d’agir des populations comme partie intégrante de son action de bienfaisance. Il s’agit là d’un enjeu de première importance pour la pérennité de l’action citoyenne d’Alternatives.

Alternatives aura besoin de tout votre appui, non seulement pour soutenir le droit de l’organisation de disposer des moyens d’agir et d’exister, mais aussi pour protéger son indépendance politique.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Ronald Cameron

Coupures en alphabétisation ou le combat du gouvernement Harper contre la société civile !

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Ronald Cameron

Le FSM 2016 à Montréal : un relais dans une longue marche de reconstruction des FSM

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Démocratie

La persécution de Julian Assange et ses répercussions sur la liberté de la presse au Canada

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca