Documentaire

Le monde selon Lula

jeudi 1er mai 2008, par Catherine BINETTE

Le monde selon Lula
Réalisé par German Gutierrez. Au cinéma Ex-Centris à Montréal dès le 9 mai.

C’est droit au coeur du pouvoir brésilien que nous plonge ce documentaire, nous transportant dans les couloirs du Planalto, le Parlement brésilien, pour y rencontrer le président Luiz Ignacio Da Silva ou Lula.

À la tête de la 10e économie planétaire depuis son élection en janvier 2003, le gouvernement Lula s’est donné comme mission de changer l’ordre économique mondial. Le réalisateur German Gutierrez l’accompagne dans ce périple, captant sur images l’offensive de la diplomatie brésilienne pour transformer les politiques de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et les priorités du Sommet des chefs d’État des Amériques. Les enjeux politiques et économiques auxquels Lula doit faire face lors de négociations avec ses homologues français et états-uniens sont exposés clairement.

Lula tente de briser le monopole du pouvoir économique détenu par la clique du G-8. Le Brésil veut que les voix des pays émergents soient entendues au sein de l’OMC. Face à la résistance des grands empires économiques qui craignent de perdre leurs privilèges, le Brésil réplique et encourage la formation du G-20, un groupe qui rassemble 23 pays émergents (à ne pas confondre avec l’autre G-20 qui regroupe les États les plus puissants économiquement).

C’est le rôle joué par le Brésil sur la scène économique mondiale qui est présenté dans ce documentaire. Il permet de bien saisir le défi d’être président du Brésil, un joueur-clé dans l’économie mondialisée, et de saisir l’ampleur de sa mission : arriver à un compromis avec les plus grandes puissances économiques mondiales et rééquilibrer ainsi le rapport de forces avec les pays émergents. De Brasília à Moscou en passant par Mar del Plata, le spectateur prend siège dans le jet présidentiel et voyage aux côtés de Lula. Les paysages sont surprenants, et la grandeur du président de la république du Brésil l’est d’autant plus.

À propos de Catherine BINETTE

Amérique latine et Caraïbes

Catherine Binette a fait des études universitaires en gestion et en développement international à l’Université McGill. Il n’a fallu qu’une expérience de solidarité au sein d’une communauté autochtone de Oaxaca, au Mexique, pour confirmer l’intérêt qu’elle porte à la dynamique des mouvements sociaux et indigènes dans les Amériques. À l’emploi d’Alternatives depuis 2002, Catherine a d’abord travaillé comme chargée de projets et coordonnatrice du programme de communications et de mobilisation, ou elle s’est concentrée principalement sur le dossier du forum social mondial. Suite à un stage en économie sociale au Brésil, elle fait le saut dans l’équipe internationale et prend en charge les projets d’Alternatives dans les Amériques. Elle s’intéresse particulièrement aux pratiques novatrices d’économie solidaire et de développement local, ainsi qu’aux processus de transformation politique auquel nous assistons en Amérique du Sud.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 14 - No. 08 - Mai

Mythes et réalités

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Catherine BINETTE

Caméra au poing

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Brésil

Bolsonaro : quand l’exception devient la règle

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca