Le mineur de Kalakan

lundi 16 novembre 2009, par Maxime St-Denis

Exploitée artisanalement, la mine de Kalakan se situe au sud du Mali. L’extraction de l’or se fait souvent sans souci pour la sécurité des mineurs-res. Pour retirer les pierres du sous-sol, ils doivent creuser une fosse d’un peu plus de 10 mètres de profondeur sur un mètre de diamètre. Les ouvriers-ères s’y insèrent en s’agrippant aux petites cavités creusées à même les parois de la fosse. La terre étant friable, les risques de chutes sont toujours bien présents. L’équipe de la Radio Kayira y était pour recueillir les commentaires des ouvriers-ères.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagez cet article sur :

  •    
Articles de la même rubrique

Des organisations dynamiques et novatrices

Une voix est née

Articles du même auteur

Maxime St-Denis

Pour des méthodes d’extraction sécuritaires

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca