Le départ du Tahrir vers Gaza est imminent !

mercredi 11 mai 2011, par Ronald Cameron

Ça y est ! Le bateau est acheté ! L’annonce a été faite le 5 mai dernier par le comité organisateur qui fait campagne pour réunir les sommes nécessaires pour défrayer les coûts d’une expédition qui comprendra une quarantaine de militantes et militants du Québec et du Canada. Par ailleurs, près de 90% de la somme nécessaire a été réunie mais il en manque encore, notamment pour les fournitures qui seront transportées vers Gaza. Le but de l’expédition du bateau, rebaptisé Tahrir pour libération en langue arabe : briser le terrible blocus que subissent 1,6 million de personnes depuis 2007 !

Pour Manon Massé, qui participera à l’expédition au nom de Québec solidaire, « c’est une action pacifique et non violente qui vise à briser un blocus totalement immoral, illégitime et illégal du point de vue du droit international. Nous voulons apporter des médicaments et du matériel scolaire et en rapporter aussi des produits gazaouis. Nous voulons faire reconnaître le droit des Palestiniens-es de commercer avec le monde, plutôt que d’être dépendants de l’aide internationale ».

La Flotillle de la liberté II

Il naviguera avec une dizaine d’autres bateaux en provenance de France, des États-Unis, du Royaume-Uni, d’Italie, d’Espagne, de Suisse, de Grèce, de Turquie et d’autres pays, avec à leur bord quelques centaines de personnes provenant d’une vingtaine de pays. Rappelons que cette flotte, qui prendra le nom de Flottille de la liberté II, vise aussi à rappeler les événements tragiques de l’an dernier, alors que 9 personnes sont mortes et une cinquantaine de blessées lors de l’assaut par un commando israélien contre le Mavi Marmara, le principal navire de la première Flotille de la liberté.

Le développement de la solidarité avec la population arabe

Le nom de Tahrir a été donné au bateau canadien en l’honneur de la place Tahrir au Caire, qui fut le lieu du rendez-vous de tous les espoirs pour le peuple égyptien ce printemps dernier ! Le parcours du Tahrir se produira dans un contexte de mobilisation soutenue dans le monde arabe et aussi à Gaza, alors que des rassemblements non partisans de jeunes demandant plus de liberté ont marqué la conjoncture politique dans la région.

Par ailleurs, le gouvernement israélien vient d’annoncer qu’un nouveau commando s’entraîne afin de ne pas laisser passer la Flottille. Il a fait savoir son intention qu’il traduira devant les tribunaux militaires israéliens celles et ceux qui participeront à cette action de solidarité. Enfin Israël demande de l’ONU qu’elle interdise cette expédition d’aide humanitaire.

Pour sa part, le nouveau gouvernement Harper a annoncé son appui au « droit d’Israël d’empêcher les transferts de matériel militaire et d’armement d’atteindre le Hamas ou d’autres organisations terroristes » ! Pourtant, le comité organisateur avait déjà fait savoir depuis longtemps que le bateau pourra être inspecté par n’importe quel organisme indépendant pour garantir qu’il ne transporte aucune arme et ne constitue pas une menace contre la sécurité de qui que ce soit. Une mobilisation devra donc s’organiser ici même au Canada pour assurer les services diplomatiques aux ressortissant-e-s canadien-ne-s

Pour soutenir le projet Tahrir

L’équipage canadien invite tant les groupes que la population en générale à manifester son appui en remplissant le formulaire en ligne. L’objectif est maintenant de réunir plus de 30 000 $, de manière à mettre sur le bateau le maximum de matériel pour la population de Gaza. Pour contribuer au soutien financier de ce projet et obtenir plus d’informations, on peut se rendre sur le nouveau site www.tahrir.ca pour les dons en ligne ou transmettre un chèque par la poste à l’ordre d’Alternatives International, avec la mention « Bateau Gaza », 3720 avenue du Parc, bureau 300, Montréal, Québec, H2X 2J1.


Voir en ligne : Pour soutenir Tahrir - le bateau canadien pour Gaza


Ronald Cameron est Président d’Alternatives et membre de la Coalition pour la justice et la paix en Palestine (CJPP)

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Publications

Notre maison brûle et nous regardons ailleurs !

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Ronald Cameron

Le FSM 2016 à Montréal : un relais dans une longue marche de reconstruction des FSM

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Boycott, désinvestissement et sanctions sur Israel

Israël a désormais sa loi raciale

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca