Cinéma

Le RIN dans toute son histoire

dimanche 30 juin 2002, par Daphnée DION-VIENS

« (...) Le RIN [Rassemblement pour l’indépendance nationale] a incarné la part du rêve dans l’imaginaire québécois. Le RIN a installé le désir du pays. Il faut encore entretenir aujourd’hui cette part du rêve », affirme Pierre Bourgault, ancien président du RIN et intervenant de premier plan d’un documentaire de 78 minutes sur ce petit parti politique qui a marqué l’histoire du Québec contemporain.

Le RIN, le film, trace l’évolution du premier mouvement pour l’indépendance du Québec, depuis sa création en 1960 à sa dissolution en 1968. Grâce à une structure chronologique bien définie et à un style classique, ce documentaire présente l’histoire du RIN à travers les témoignages de ses principaux architectes : d’André d’Allemagne, Pierre Bourgault et Andrée Ferretti.

Au tournant des années 60, un vent de changement et de renouveau souffle sur le Québec. De nouvelles idées émergent et la rencontre idéologique de Marcel Chaput, Pierre Bourgault et André d’Allemagne mène à la création du premier mouvement populaire pour l’indépendance du Québec, le RIN. La première assemblée publique du mouvement réussi à rassembler 500 personnes. L’idée fait son chemin.

En 1963, les premières bombes du FLQ éclatent. Le RIN se trouve pris entre deux feux, appuyant la cause défendue par les felquistes sans cautionner la violence employée. Devant l’affaiblissement du soutien populaire, les dirigeants du RIN décident de faire de leur mouvement un parti politique en espérant donner un nouvel élan à la cause souverainiste. Lors des élections de 1966, le RIN est considéré comme la troisième force politique du Québec. La création du Mouvement souveraineté-association de René Lévesque en 1967 vient brouiller les cartes. Les deux organisations tentent d’en arriver à une entente, mais en vain. Le mouvement de René Lévesque devient le Parti Québécois en 1968, et les membres du RIN, devant l’impasse, décident de dissoudre le parti.

Ce documentaire, qui exploite la forme conventionnelle du genre télévisuel, ne présente que la vision interne de l’évolution du RIN. Une mise en contexte plus approfondie aurait sans doute aidé à mieux situer le public qui n’a pas vécu ces années d’effervescence politique.

Le film, permet néanmoins de mieux comprendre la montée de l’idéal souverainiste. À voir.

Du 28 juin au 11 juillet au cinéma Ex-Centris et prochainement à Télé-Québec.

À propos de Daphnée DION-VIENS

Assistante à la rédaction, Journal Alternatives

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 08 - No. 10

Pied-de-nez à la société

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Daphnée DION-VIENS

Mainmise sur les services

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Canada

Lettre ouverte : discrimination systémique au sein du mouvement environnemental mainstream

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca