La mondialisation au petit écran

vendredi 25 avril 2003, par Catherine BINETTE

La vidéo peut être un outil efficace de sensibilisation et d’information ; le Centre de solidarité internationale ouvrière (CISO) l’a bien compris. L’organisation a produit une série de capsules vidéo éducatives intitulée La mondialisation, comprendre… agir.

Parmi les titres, on retrouve La face cachée de la mondialisation : l’univers du travail ; La lutte des travailleurs de la Mex Mode : un exemple de solidarité syndicale internationale (Mexique) ; Nos fonds de pension et nous… ; Consommer, c’est voter ; et Goutte que coûte, la lutte de l’eau au Québec : un exemple de démocratie citoyenne. Chaque capsule est accompagnée d’une fiche thématique qui en explique son contenu.

Ainsi, l’une des capsules sur le thème de la solidarité syndicale nous livre un exemple de lutte pour le respect des droits fondamentaux livrée par des travailleurs de la maquiladora Mex Mode au Mexique. Pendant 15 minutes, on suit le cheminement parcouru par les employés de la maquiladora vers la création d’un syndicat représentant véritablement leurs intérêts.

Une autre capsule donne un bref aperçu du fonctionnement du système d’investissement à travers les fonds de pension des travailleurs. Ce court documentaire d’une durée de 24 minutes démontre clairement que nous pouvons tous devenir des investisseurs socialement responsables et comment les différents fonds de pensions peuvent exercer un pouvoir considérable sur les entreprises dans lesquelles l’argent est investi.
À voir, pour en apprendre un peu plus sur les effets de la mondialisation, tant ici qu’aux quatre coins du globe…


Catherine Binette, journal Alternatives

Procurez-vous ces capsules vidéo en appelant au (514) 356-8888, poste 2904.

À propos de Catherine BINETTE

Amérique latine et Caraïbes

Catherine Binette a fait des études universitaires en gestion et en développement international à l’Université McGill. Il n’a fallu qu’une expérience de solidarité au sein d’une communauté autochtone de Oaxaca, au Mexique, pour confirmer l’intérêt qu’elle porte à la dynamique des mouvements sociaux et indigènes dans les Amériques. À l’emploi d’Alternatives depuis 2002, Catherine a d’abord travaillé comme chargée de projets et coordonnatrice du programme de communications et de mobilisation, ou elle s’est concentrée principalement sur le dossier du forum social mondial. Suite à un stage en économie sociale au Brésil, elle fait le saut dans l’équipe internationale et prend en charge les projets d’Alternatives dans les Amériques. Elle s’intéresse particulièrement aux pratiques novatrices d’économie solidaire et de développement local, ainsi qu’aux processus de transformation politique auquel nous assistons en Amérique du Sud.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 09 - No. 08

L’honorable dissident

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Catherine BINETTE

Caméra au poing

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Culture

Anarchisme : Au-delà des préjugés

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca