Documentaire

La Bataille de Rabaska

jeudi 27 novembre 2008, par Frédéric Towner-Sarault

La Bataille de Rabaska

De Magnus Isacsson et Martin Duckworth. Dès le 5 décembre, aux cinémas ONF à Montréal et Cartier à Québec.

La bataille de Rabaska, c’est l’histoire de la résistance d’un groupe de résidants au projet de construction d’un port méthanier dans la région de Québec. Des gens qui deviennent militants par la force des événements. Le film documente leurs efforts pour empêcher le projet industriel sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent.

Entre 2004 et 2008, les documentaristes ont suivi la bataille d’un groupe de citoyens farouchement opposés au mégaprojet : assemblées de mobilisation, réunions du conseil municipal, occupation des bureaux de la chambre de commerce. Les citoyens militent pour faire entendre leur voix contre le puissant lobby des promoteurs et de l’industrie énergétique.
Les enjeux sont énormes. Les promoteurs promettent des centaines d’emplois et des retombés économiques faramineuses. Les autorités municipales, les responsables de la chambre de commerce et des représentants de la FTQ sont favorables. Les résidants veulent préserver l’intégrité de leur environnement, et s’inquiètent pour leur santé et des risques d’accident.

En plus de traiter d’environnement, le film soulève la question du respect de la volonté populaire et de la démocratie. Malgré une résistance tenace, les résidants doivent composer avec les stratégies des représentants municipaux déterminés à étouffer leur opposition au projet. Les événements relatés dans le film jettent une lumière convaincante sur les limites de l’action citoyenne.

En dépit de tous leurs efforts, les résidants militants doivent baisser les bras. Le gouvernement du Québec a donné le feu vert au projet en octobre 2007. Malgré un ultime recours devant l’UNESCO, le début des travaux est prévu pour 2010. En évaluant le poids de la mobilisation citoyenne contre celui des ténors de l’industrie, les cinéastes tracent un portrait touchant du visage des militants et des enjeux environnementaux québécois.
Frédéric Towner-Sarault

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 15 - No 4 - Décembre

Les défis de l’intégration latino-américaine

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Frédéric Towner-Sarault

Le peuple invisible

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5

Articles sur le même sujet

Culture

Anarchisme : Au-delà des préjugés

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca