L’obscurité alternative

vendredi 4 avril 2003, par Leonardo BOFF

La crise mondiale nous pousse à réfléchir mais elle nous amène également à quelque élucubration. La guerre actuelle se situe dans la logique de l’impérialisme global américain. Et elle peut donner lieu à des processus qui, peut-être, seront incontrôlables, et à des catastrophes dont les conséquences seraient terribles pour l’avenir de Gaïa, et pour celui de ses enfants. Afin d’étayer ces conjectures, je voudrais citer deux respectables experts de la politique mondiale, l’un, libéral, Samuel P. Huntington, et l’autre, marxiste, Eric J. Hobsbawm.

Dans son livre « L’Ère des extrêmes » (1994), Eric Hobsbawm écrit, en guise de conclusion : « Nous ne savons pas où nous allons. Mais, une chose est sûre : si l’humanité veut pouvoir reconnaître son avenir, cela ne peut passer par un prolongement du passé ou du présent. Si nous tentons de construire le troisième millénaire sur ces bases, nous allons droit à l’échec. Et le prix de cet échec, c’est à dire l’alternative pour une autre société, c’est l’obscurité. »

Bush et ses alliés sont en train de prolonger la logique du passé, et, par conséquent, ils produisent l’obscurité. A la fin de son livre, « Le choc des civilisations » (1996), Samuel Huntington, conseiller auprès du Pentagone et l’un des principaux experts politiques américains, prédit, sur un ton dramatique, l’arrivée de cette obscurité. Selon lui, aux alentours de l’an 2010 éclatera une guerre entre les civilisations du monde. S’opposeront alors des États noyaux d’une civilisation : les États-Unis et leurs États membres (Europe et Russie), et la Chine et ses États membres (Japon, Pakistan et Iran). S’ensuivra une telle dévastation générale, au moyen d’armes conventionnelles ou nucléaires, que les belligérants connaîtront un déclin de leur pouvoir économique, démographiques et militaire. L’hégémonie mondiale, qui, durant des siècles était dévolue au Nord, s’établira alors au Sud.

Et, toujours selon Huntington, seules l’Inde et l’Indonésie échapperont aux terribles destructions et tenteront de reformuler le monde selon leurs propres critères. Pour ma part, j’ajouterai le Brésil à cette liste : principale puissance dans les Tropiques, c’est un pays qui dispose de recours stratégiques, d’eau potable, de biomasse, de biodiversité ainsi que d’une accumulation tout à fait raisonnable de masse critique. Peut-être un jour jouera-t-il un rôle prépondérant dans la réorganisation de la Terre sur un modèle non impérial. Et l’Amérique Latine lancera un plan Marshall pour aider les États-Unis à se relever. incroyable !
Voilà un scénario qui semble bien fantasmagorique. mais peut-être pas tant que cela. Le détonateur de la guerre mondiale se situerait au sein de l’État-noyau occidental, irrémédiablement interventionniste car ses dirigeants sont persuadés que la civilisation occidentale est supérieure aux autres, et la plus rationnelle de toutes.

C’est parce qu’elle est à l’origine du christianisme, de l’idée de la valeur de l’individu, des droits de l’homme, de la force de la loi, et de la démocratie que la civilisation occidentale doit être l’unique option imposée à tous, et servir de moule à la mondialisation. Tels ont été, à quelque chose près, les propos d’un homme totalement dépourvu de lucidité et de scrupules, Silvio Berlusconi.
Cette prétention universelle de la culture occidentale a irrémédiablement conduit à l’impérialisme, et celui-ci s’est renforcé avec Bush. En intervenant en Irak, ce dernier prétend redessiner toute la politique du Moyen-Orient musulman et assurer à l’Occident les réserves pétrolières nécessaires. C’est là le détonateur de la guerre actuelle et de la colère contre l’Occident, la source de conflits à venir et d’un terrorisme mondial grandissant.


Par Leonardo Boff, Théologien
Traduction : Valérie Lépine. Coorditrad, traducteurs bénévoles
Contact pour cet article informativo@attac.org

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Articles de l’extérieur

Poing de fer contre la défense de la santé et de l’éducation publique

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Brésil

Bolsonaro : quand l’exception devient la règle

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca