L’Irak après Saddam

lundi 1er septembre 2003, par ALTERNATIVES

• 20 mars : Début des bombardements américains sur Bagdad.

• 9 avril : Les forces américaines pénètrent dans le cœur de Bagdad. La dictature de Saddam qui durait depuis 24 ans s’effondre dans le chaos et le pillage.


• 15 avril :
L’opposition irakienne se réunit pour la première fois en Irak sous l’égide des États-Unis. Les manifestations contre l’occupation américaine se multiplient à Bagdad et dans d’autres villes du pays.


• 1er mai :
Fin officielle des opérations de guerre. Washington choisi Paul Bremer pour le poste d’administrateur civil de l’Irak d’après-guerre.

• 22 mai : Le Conseil de sécurité des Nations unies vote la levée de toutes les sanctions internationales imposées à l’Irak depuis 13 ans, sauf l’embargo sur les armes, et octroie aux forces d’occupation américano-britanniques un large contrôle de l’économie et de l’avenir politique du pays.

• 23 mai : Dissolution des forces armées irakiennes et réorganisation de plusieurs ministères par l’administration provisoire américaine.

• 6 juillet : Paul Bremer annonce la création du Conseil de gouvernement transitoire doté de pouvoirs exécutifs sur lesquels il conserve un droit de veto.

• 23 juillet : Un rapport d’Amnistie internationale dresse un bilan accablant de la situation des droits humains en Irak, après plus de 100 jours d’occupation par les troupes américaines et britanniques, de plus en plus contestées et cibles d’attaques d’une résistance armée.

• 5 août : Le Conseil de sécurité des Nations unies adopte une résolution qui approuve l’établissement du Conseil de gouvernement transitoire de l’Irak, mais sans le reconnaître explicitement comme le souhaitaient les États-Unis.

• 9 août : Le président américain George Bush confie la direction et la privatisation du secteur public en Irak à Thomas Foley, un homme d’affaires ayant recueilli d’importants fonds pour sa campagne électorale, mais qui se défend de tout favoritisme.

• 19 août : Un attentat au camion piégé contre les quartiers généraux des Nations unies à Bagdad fait plus de 20 morts.

À propos de ALTERNATIVES

Construire ensemble un monde différent

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 10 - No. 01

Le désordre irakien vu de l’intérieur

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

ALTERNATIVES

L’Espace « Changer le système, pas le climat »

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Irak

Comment les tensions américano-iraniennes ont nui au soulèvement pacifique en Irak

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca