L’Afrique laissée de côté

mercredi 25 février 2009, par Association québécoise des organismes de coopération internationale

Au lendemain de l’annonce d’un nouveau plan d’action par l’Agence canadienne de développement international (ACDI), l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) manifeste sa plus profonde inquiétude devant le fait que l’Afrique ne semble plus être une priorité pour le gouvernement canadien. Alternatives est membre de l’AQOCI.

Voici un extrait d’un communiqué de presse émis par l’AQOCI.

L’ACDI a dévoilé hier la liste des vingt pays prioritaires qui profiteront de 80 % de l’aide bilatérale canadienne dévoilant ainsi un glissement majeur de l’aide vers l’Asie et l’Amérique latine. L’Afrique ressort nettement perdante.

Bien que le gouvernement canadien ait réaffirmé jusqu’à tout dernièrement son engagement à doubler l’aide au développement pour l’Afrique, des pays tels que le Niger, le Bénin, le Burkina Faso et le Rwanda ne sont plus désormais des pays prioritaires. « Cette situation est d’autant plus préoccupante que les estimations des organismes internationaux indiquent que ces pays sont parmi les plus exposés à l’aggravation de la pauvreté comme conséquence de l’actuelle crise économique et financière internationale », déclare Maria-Luisa Monreal, directrice générale de l’AQOCI.

Le glissement de l’aide bilatérale canadienne vers certains pays intermédiaires est très préoccupant et contraste avec le désengagement envers certains pays africains, durement touchés par la pauvreté.

L’AQOCI considère que l’aide à l’Afrique est primordiale et que le Canada a la possibilité de jouer un rôle de chef de file dans la lutte contre la pauvreté dans ce continent en y accordant la priorité et les ressources nécessaires, tel que stipulé dans la nouvelle loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officiel.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca