Roman

Journal d’une écolière soviétique

lundi 13 juin 2005, par Michèle Bernard

Étonnante découverte historique et troublant témoignage. Pourtant, le journal intime de Nina Lougovskaïa - découvert récemment dans les archives du KGB - ne contient que les confidences d’une adolescente soviétique dans les années 1930. Mais voilà, rien n’est simple. D’intelligence vive, Nina a hérité de son père une forte sensibilité politique. Militant révolutionnaire, celui-ci est emprisonné et interdit de séjour à Moscou avant d’entrer en clandestinité. La famille est surveillée. Les trois cahiers de Nina, si innocents à première vue, la conduisent au Goulag avec sa mère et ses sœurs aînées. Ils sont considérés être la preuve d’un complot contre Staline, raison de leur détention, rien de moins.

Nina n’a que 14 ans lorsque débute le récit de sa vie et à peine 19 lors de sa déportation. Les dernières lignes du journal, écrites la veille de l’arrestation, ne parlent que de garçons et de réveillon de jour de l’an. Une adolescente racontant son quotidien, sans plus. Mais ce que la police secrète retient - et d’ailleurs souligne dans les cahiers - sont certains passages étonnants, commentaires lucides mais imprudents : « Que ces bolcheviks sont lâches et misérables ! », ou « De quel droit les bolcheviks se permettent-ils de gouverner aussi cruellement un pays et tous ses habitants ? »

Les cinq années de Goulag seront suivies de sept autre s années de résidence forcée en Sibérie. La mère de Nina ne survit pas à cet exil. Nina, quant à elle, est morte en 1993 sans savoir que ses cahiers seraient retrouvés et publiés en 2004. Son journal ouvre une fenêtre sur la réalité de l’époque stalinienne. Autre temps et autre lieu, le journal n’est pas sans évoquer celui d’une autre enfant nommée Anne Frank.


Par Nina Lougovskaïa, préface de Stéphane Courtois,
Traduit du russe par Viviane Mikhalkov
Paris, Robert Laffont, 2005, 311 pages.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 11 - No. 10

Résistance civile en Colombie : le cas de la communauté de paix de San José Apartadó

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Michèle Bernard

Svetlana Broz, la voix des justes

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5

Articles sur le même sujet

Russie

Jeux Olympiques et Coupe du monde : terrains de jeux d’un néolibéralisme de choc

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca