Gaza : deux caravanes pour briser le blocus !

mardi 29 décembre 2009

Les organisateurs de la caravane d’aide VIVA PALESTINA qui tente d’arriver à Gaza, ont accepté de remonter par la Syrie pour se rendre en Egypte. Ils ont accepté après qu’un médiateur turc soit parvenu à un accord avec le consul égyptien à Aqapa, port jordanien sur la mer Rouge.

La caravane va maintenant prendre la direction du port syrien de Latakia pour y embarquer vers le port égyptien d’El Arish, puis se rendre ensuite à Gaza. La caravane Viva Palestina, qui fut bloquée à Aqaba ces cinq derniers jours, est dirigée par George Galloway, député britannique.

La Turquie a dépêché un représentant samedi pour tenter de convaincre les Egyptiens d’autoriser la caravane à traverser la mer Rouge au port de Nuweiba, la route la plus directe pour se rendre à Gaza, l’Egypte soutenant que la caravane ne pouvait entrer que par El-Arish, sur sa côté méditerranéenne.

Viva Palestina et une autre caravane, la Marche pour la liberté de Gaza, avaient prévu d’arriver dimanche, 27 décembre, pour commémorer le premier anniversaire de la guerre israélienne contre Gaza qui a tué 1 400 Palestiniens, et 13 Israéliens.

Pendant ce temps, au moins 1300 personnes de la Marche pour la liberté de Gaza tentent de rejoindre leurs ambassades respectives au Caire, bloquant une grande avenue de la capitale égyptienne, pendant que la police anti-émeute, brandissant des boucliers en plexyglas, les entouraient. Aux dernières nouvelles, ces ambassades auraient permis à la police égyptienne d’arrêter des gens qui tentaient de rejoindre leurs ambassades !

55 canadiens font partie de la Marche pour la liberté de Gaza et sont eux aussi présentement au Caire.

L’Egypte furieuse

Dimanche, la police a brièvement détenu 38 internationaux à El-Arish, dans le Sinaï, selon les organisateurs. « A midi (10h GMT) le 27 décembre, les forces de sécurité égyptiennes ont gardé en détention un groupe de 30 militants dans leur hôtel à El-Arish alors qu’ils se préparaient à partir pour Gaza, les plaçant en résidence surveillée, » ont-ils déclaré. « Un autre groupe de 8 personnes, des citoyens américains, britanniques, espagnols, japonais et grecs, ont été gardés en détention à la gare routière d’El-Arish, dans l’après-midi du 27 décembre. »

Dimanche, la police égyptienne a également bloqué quelque 200 manifestants qui voulaient utiliser des bateaux en location pour un cortège naval sur le Nil en commémoration de tous ceux qui sont morts dans la guerre de Gaza.

Le 31 décembre, les participants espèrent rejoindre les Palestiniens « dans une marche non violente du nord de Gaza jusqu’à la frontière avec Israël à Erez » disent les organisateurs.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Articles de l’extérieur

Poing de fer contre la défense de la santé et de l’éducation publique

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Moyen-Orient

L’assassinat de Qassem Soleimani et la marche vers la guerre

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca