Forum Social des peuples : Les prochaine étapes

mercredi 10 juillet 2013, par Michel LAMBERT

La seconde Assemblée générale du Forum social des peuples qui s’est tenue les 2 et 3 juillet dernier à Edmonton s’est soldé par plusieurs importantes avancées, notamment la décision de tenir ce premier Forum « pancanadien » à Ottawa en août 2014. L’Assemblée s’est ainsi rangé dernière la proposition déposée conjointement par la Fédération des travailleurs-ses de l’Ontario et le « Ontario Common Front », une large coalition regroupant une centaine d’organisations syndicales et communautaires de cette province.

Cette seconde assemblée a aussi permis de concrétiser au sein des structures du Forum un nouveau « caucus syndical » qui regroupe des syndicats canadiens, ontariens et québécois et qui verra à mobiliser davantage dans ce secteur. Ce caucus vient évidemment confirmer le grand intérêt du milieu syndical pour le Forum social des peuples mais surtout, il démontre tout le potentiel de ce processus. Des alliances, telle que celle en construction au sein de ce caucus entre les syndicats du Québec et de l’Ontario, sont fondamentales pour l’ « après-forum » : elles sont absolument nécessaires pour contrer les programmes néolibéraux promus par nos gouvernements et ceux qui aspirent à les remplacer. La construction historique d’une alliance extraparlementaire entre les progressistes du Québec, du Canada anglais et des communautés autochtones prend ainsi tout son sens.

Des structures inclusives

L’Assemblée générale du Forum regroupe présentement les caucus syndical, autochtones, personnes de couleurs et femmes auxquelles s’ajoute des Commission expansion municipalo-régionales (Montréal/Québec, Ottawa, Toronto, Vancouver) et quelques autres en construction notamment dans les Maritimes et les Prairies. Les quelques 50 délégué-e-s présents à Edmonton ont retenu un modèle ouvert et inclusif où tous les niveaux (de l’Assemblée générale au Secrétariat responsable de la coordination logistique) doivent permettre la participation de représentant-es de tous les caucus et commissions. La composition finale des comités est prévue pour les prochaines semaines. D’autres caucus et/ou Commissions pourront s’ajouter. Le secrétariat sera mis en place à l’automne pour veiller à l’organisation logistique.

Une Assemblée des mouvements sociaux

Au delà de la structure du Forum, les prochaines étape devront permettre la construction de son programme. Une dizaine de grandes thématiques devront être retenues pour permettre aux groupes de proposer, en ligne, des activités autogérées. Dans une étape ultérieure, un système de rapprochement sera mis sur pied entre ces activités pour construire le programme final, mais surtout, pour favoriser les convergences entre les groupes désirant travailler ensemble sur des thématiques communes.

Les « habitués » des forums sociaux se rappelleront que ceux-ci se concluent le plus souvent par une Assemblée des mouvements sociaux. Ce sera évidemment le cas à Ottawa. Alors que le Forum lui-même se défini comme une espace inclusif dont l’objectif fondamental est la rencontre des forces en présence, l’Assemblée visera à aller beaucoup plus loin et à établir des objectifs, des stratégies et des actions précises à entreprendre.

À partir de maintenant, il convient donc d’intégrer, dans la foulée de la construction du Forum, la constitution en parallèle de l’Assemblée des mouvements sociaux.

Convergence stratégique

Il s’agit moins de construire une activité pour août 2014 que de littéralement entreprendre, dès demain, avec les acteurs présents au sein du Forum, un processus de planification stratégique par thème qui pourra dans les prochains mois donner des fruits pour ensuite passer en vitesse supérieure lors de l’évènement et se maintenir dans l’avenir.

Nous pourrons parvenir à ceci en mettant en place, autour des thèmes du Forum, des débats stratégiques sur les actions à entreprendre pour atteindre nos objectifs de changement. C’est en partie le modèle ayant été développé par le Sommet des peuples organisé autour de la conférence de l’ONU de Rio +20 alors que des « coordonnateurs thématiques » furent en charge, en amont, de pousser plus loin non seulement la compréhension commune des enjeux, mais surtout l’organisation commune concrète d’actions.

Nous aurons l’avantage d’entreprendre ce travail plusieurs mois avant la tenue du Forum et donc d’obtenir des résultats tangibles même avant celui-ci !

L’enjeu et l’opportunité du débat énergétique

Les prochaines semaines doivent nous permettre de développer les thèmes fondateurs du forum. Une réflexion est déjà entreprise à ce niveau et elle doit impérativement prendre en compte les enjeux et les opportunités stratégiques avant les conclusions. Sans prétendre pressentir des thèmes finaux qui seront retenus, la question de l’énergie et plus particulièrement celle du pétrole canadien devrait être un choix évident.

Avec l’arrivée des projets de pipelines au Québec, les luttes à l’ouest et celles de centaines de communautés autochtones contre le développement des sables bitumineux, nous avons une opportunité historique de sceller une alliance qui permettra une transition qui est dans tous les cas de figure obligatoire. Cela changera non seulement le Canada, mais permettra aussi et surtout d’arrêter l’un des projets les plus polluants de la planète.


Voir en ligne : Site officiel du Forum social des peuples

À propos de Michel LAMBERT

Directeur Général

Co-fondateur d’Alternatives, et actuel co-Président de l’AQOCI, Michel Lambert est convaincu de l’importance de regrouper les groupes et organisations de la société civile, ici et ailleurs pour promouvoir les principes démocratiques, l’égalité et l’équité pour tous.

Il a tour à tour développé plusieurs des programmes de solidarité internationale d’Alternatives en plus de lancer et animer de multiples campagnes de justice sociale au Québec et au Canada. Il a dirigé l’antenne d’Alternatives en République démocratique du Congo entre 2002 et 2005 avant de prendre la direction de l’organisation en 2007.

Michel Lambert est membre du Conseil de Gouvernance d’Alternatives International et du Conseil d’administration d’Alliance syndicats et tiers-monde. Il a aussi été membre des Conseils de l’Agence québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) entre 2009 et 2013, de l’Association pour le progrès des communications (APC) entre 2008 et 2011 et de Food Secure Canada entre 2009 et 2012

Il représente enfin Alternatives au Conseil International du Forum social mondial et au sein de diverses coalitions québécoises et canadiennes dont notamment, les coalitions Pas de démocratie sans voix, Voices/voix et le Réseau québécois de l’intégration continentale - RQIC.

Michel Lambert a joué un important rôle de mobilisation et de construction lors du récent Forum social des peuples tenu à Ottawa en aout 2014

Suivez Michel Lambert sur le Journal des alternatives , le Huffington Post Québec , Rabble.ca ou sur Tweeter

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Journal des Alternatives. Vol.4 - No.08, juillet 2013

Se sortir la tête des sables

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Articles du même auteur

Michel LAMBERT

A Baghdad, le Forum Social retrouve toutes ses lettres de noblesse

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Mouvements sociaux

Porto Rico : des manifestations de masse aux assemblées populaires

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca