Bilan du Forum social québécois

Des dizaines de propositions concrètes, dont une journée d’action le 26 janvier 2008

mardi 28 août 2007

Plus de 5000 personnes, dont le tiers provenant de l’extérieur de Montréal, ont participé au tout premier Forum social québécois qui a eu lieu à l’UQAM, du 23 au 26 août. Il s’agissait de l’un des plus gros rassemblements de la gauche dans l’histoire du Québec. Ainsi, les mouvements communautaires, syndicaux, féministes, écologistes, étudiants, LGBT, autochtones et autres militantEs de tous les horizons ont travaillé à affirmer leur solidarité et leur volonté de poursuivre des actions en commun. L’événement s’est terminé par une marche « manifestive » de 2000 personnes dans les rues de Montréal.

L’Assemblée des mouvements sociaux, qui a réuni plus de 500 personnes, le 26 août, s’est terminée par un appel à la mobilisation. C’est ainsi que les participantEs ont convenu d’une semaine de mobilisation à la grandeur du Québec, en janvier, qui culminera par une journée d’action le 26 du même mois. Il s’agira de la journée mondiale d’action du Forum social mondial, à laquelle participeront des milliers d’organisations à travers le monde. Par ailleurs,
l’Assemblée a lancé l’Appel solidaire des mouvements sociaux &UniEs pour l’avenir du Québec et du monde*, qui est actuellement signé par 71 organisations.

Des dizaines de propositions ont aussi été formulées pendant le FSQ et affichées sur la Murale de propositions. Notons l’invitation lancée par
l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador de faire circuler une résolution d’appui à leurs démarches afin que le gouvernement du Canada change sa position et vote en faveur du projet de Déclaration sur les droits
des peuples autochtones, qui est présentement débattue devant l’ONU. Cette résolution a déjà reçu l’appui de quelques centaines de personnes.

L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) a lancée un appel aux mouvements sociaux pour qu’ils se joignent à la lutte pour la gratuité scolaire et qu’ils se joignent aux actions à venir. Notons également l’annonce du lancement de la campagne &Couvrir les besoins et sortir de la pauvreté*, cet automne, par le Collectif pour un Québec sans pauvreté ainsi que la journée de mobilisation contre la guerre en Afghanistan et pour le retrait des troupes le 27 octobre par le Collectif échec à la guerre et l’Alliance canadienne pour la paix.

Place Émilie-Gamelin

Plus de 2000 personnes ont fréquenté quotidiennement la place Émilie-Gamelin durant le FSQ. En collaboration avec Moisson Montréal et Poubelle anonyme, l’équipe de L’Être Terre a fourni gratuitement 1500 repas par jour à partir
de denrées récupérées. Le comité organisateur du FSQ a innové en n’installant pas de clôture autour du parc afin d’être plus inclusif. Les gens du quartier ont été enchantés de cette initiative et ils ont investi l’espace. Plusieurs itinérants ont même dormi dans la tente des Alternatives en échange de quelques rondes de sécurité.

Pour sa troisième édition, l’Écofest s’est associé au FSQ en s’installant à la place Émilie-Gamelin, devenue pour l’occasion zone zéro déchet. Une vingtaine de kiosques et plus d’une dizaine d’ateliers participatifs, concernant notamment l’agriculture urbaine, le compost ainsi que des ateliers de réparation vélo ont eu lieu. Un bilan environnemental sera effectué prochainement.

Volet culturel

Plus d’une centaine d’artistes engagés ont participé bénévolement à la programmation culturelle du FSQ au cours de 150 performances et expositions. Entre autres, le Cabaret multidisciplinaire à l’Union française a attiré
plus de 500 personnes les 24 et 25 août. Plusieurs créations collectives ont permis de donner la parole aux artistes. Au cours du festival du cinéma engagé, plus de cinquante films, courts-métrages et documentaires ont été projetés.

En conclusion

Les organisateurs dressent un premier bilan très positif de l’événement, qui a permis la tenue de plus de 400 activités, dont quatre grandes conférences qui ont attiré 1500 personnes, le forum des enfants et pas moins de 70 kiosques. Le tout soutenu par une équipe de plus de 300 bénévoles. En temrinant, e comité organisateur tient à remercier l’UQAM et la Ville de Montréal pour leur soutien tout au long de l’événement.


L’auteure est Coordonnatrice des communications pour le Forum social québécois

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Forums sociaux

Après le Canada, le Forum Social Mondial revient au Brésil

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca