Journal des Alternatives

Des appels et des mobilisations contre la guerre

ATTAC, 13 février 2003

Le 15 février, journée mondiale de manifestations contre la guerre en Irak,
s’annonce comme la plus grande mobilisation contre une guerre dans
l’histoire du monde. Cette date décidée en commun au Forum Social Européen
de Florence (9.11.02) a été endossée par 41 coordinations nationales contre
la guerre. En Europe, des manifestations sont prévues dans les capitales de
25 pays et 16 autres pays du monde, dont les Etats-Unis, ont décidé de s’y
joindre.

A- Manifestation nationale à Berne, samedi 15 février 2003, 13.30 h
Schützenmatte (gare sortie Neuengasse) dans le cadre de la journée d’action
internationale lancée par le Forum Social Européen de Florence.

Les organisations soussignées, qui constituent une large alliance de
mouvements pacifistes, d’organisation de défense des droits de la personne
humaine, de partis, de syndicats et mouvements, ainsi que d’organisations
irakiennes d’opposition et / ou en exil, se prononcent clairement contre la
guerre dont le gouvernement des Etats-Unis menace l’Irak. Nous nous
associons à la journée internationale contre la guerre en organisant la
manifestation nationale du 15 février à Berne. Le même jour, en effet, des
centaines de milliers de personnes défileront contre la guerre dans la
plupart des capitales d’Europe.

Nous sommes opposés à cette guerre, même si elle devait être menée avec
l’aval d’un mandat de l’ONU. La résolution 1441 du Conseil de sécurité sur
le désarmement de l’Irak offre aux Etats-Unis de nombreux prétextes pour
attaquer l’Irak. Cette guerre frappera un peuple qui, depuis des années,
souffre des sanctions imposées au lendemain de la guerre du Golfe (1991).
Nous sommes convaincus qu’une guerre contre l’Irak apportera de nouvelles
souffrances à des centaines de milliers de personnes et qu’elle plongera
toute la région dans le chaos et la destruction. Déjà aujourd’hui, presque
chaque jour, des avions américains et britanniques bombardent des
infrastructures et des personnes en Irak. La Turquie, quant à elle, a déjà
préparé l’occupation de territoires kurdes en Irak. Profitant de la menace
de guerre contre l’Irak, le gouvernement israélien a accentué sa politique
d’enfermement et d’expulsion de la population palestinienne. Nous protestons
contre cette guerre rampante.

Nous nous opposons à cette guerre parce qu’elle sert à imposer les intérêts
économiques et stratégiques des Etats-Unis. Elle offrira aussi un alibi aux
forces qui, dans le monde entier, veulent répondre par des moyens répressifs
aux conflits sociaux et politiques. Une guerre n’apportera que davantage
d’injustice et de souffrance pour les populations, ainsi que davantage de
haine et de racisme.

Nos revendications :

Non à la guerre contre l’Irak et sa population : quelles que soient les
instances qui la décident (USA, ONU) et ses buts officiels, cette guerre ne
sert qu’à satisfaire les intérêts pétroliers et stratégiques des USA.

Levée immédiate de l’embargo contre l’Irak. Arrêt des bombardements qui ont
actuellement.

C’est au peuple irakien de décider de son avenir. Ni le dictateur Saddam
Hussein, ni un régime de pantins mis en place par les USA ne garantiront les
droits fondamentaux des femmes et des hommes vivant en Irak. Nous soutenons
les forces sociales qui se battent en Irak pour les droits sociaux,
démocratiques, économiques et culturels de la population.

Droit à l’autodétermination pour tous les peuples de la région, y compris
pour les peuples kurde et palestinien.

Halte à l’occupation des Territoires occupés par l’armée israélienne.

Arrêt immédiat des atteintes aux droits démocratiques fondamentaux
perpétrées au nom de la " guerre contre le terrorisme ", guerre dont
l’attaque contre l’Irak ne constitue qu’un épisode. Nous soutenons les
mouvements de protestations qui se développent partout dans le monde contre
cette guerre, et particulièrement aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Destruction partout dans le monde, particulièrement celles à disposition des
États-Unis, de toutes les armes de destruction massive.

Nous revendiquons du Conseil fédéral qu’il se prononce à l’ONU clairement
contre une guerre contre l’Irak. Nous exigeons qu’il refuse tout appui aux
Etats-Unis et à leurs alliés dans leurs préparatifs de guerre, qu’il leur
refuse en particulier le droit de survoler l’espace aérien suisse. Nous
demandons qu’il interrompe toute collaboration en matière d’armement avec
les Etats-Unis et Israël.

La manifestation est soutenue (11 janvier 2003) par :

Anti-WTO Koordination Basel, Association Aider Beit-Sahour Cisjordanie
Fribourg, Association suisse des Amis du Monde diplomatique, Attac Schweiz,
Bloc Uni, Fribourg, Centre Anatolien, Lausanne, Centre de Contact
Suisse-Immigrés Fribourg, Collectif anti-guerre, Fribourg, Collectif de
sans-papiers Fribourg, Comitato contro la guerra, Ticino , Commision
socialiste de solidarité internationale, Debatte-Hochschulgruppe Zürich,
Direkte Solidarität mit Chiapas, dynamik5 Schweiz, Föderation irakischer
Flüchtlinge, FriedenJetzt.ch, Gesellschaft Schweiz-Palästina (GSP),
Gewerkschaftsbund der Stadt Bern und Umgebung GSB, GRÜNE Stadt Zürich,
Grünes Bündnis Kanton Luzern, Groupe Suisse sans Armée (GSsA), Infoladen
"Sowieso" Basel, Internationale Frauenliga für Frieden und Freiheit Genf
(WILPF) , Inwo (Initiative für eine natürliche Wirtschaftsordnung), JA !
(Junge Alternative Bern), JS Suisse, Le Centre Europe - Tiers Monde (CETIM),
Les Verts suisses, Médecins contre la mondialisation néolibérale, Mouvement
Indien Tupaj Amaru, Mouvement pour le socialisme (MPS), NoWar, Genève, Parti
communiste des travailleurs Irak, Parti communiste marxiste-leniniste de
Turquie et Kurdistan du Nord (MLKP), Parti suisse du Travail/POP, Partito
della Rifondazione Comunista (Federazione Svizzera), POP & Gauche en
mouvement, Religiös Sozialistische Vereinigung der Deutschschweiz,
Schweizerische Friedensbewegung SFB, Schweizerischer Friedensrat,
Sozialistisch-Grüne Alternative (SGA) des Kantons Zug, Syndicat des services
publics (SSP), Syndicat Industrie et Bâtiment (SIB), Theologische Bewegung
für Solidarität und Befreiung, Verbindung für Menschlichkeit und Frieden
Fribourg, Zentralamerika-Sekretariat