Élections 2006

Commentaire du CCCI sur l’Énoncé de politique internationale du Canada

mardi 6 décembre 2005, par Conseil canadien pour la coopération internationale

L’Énoncé de politique internationale, attendu depuis longtemps et publié en avril 2005 par le gouvernement, présente d’importantes initiatives en vue de renforcer une politique étrangère canadienne distincte, en investissant d’avantage dans le développement, la diplomatie et la défense. Le gouvernement s’appui sur les initiatives déjà lancées en vue d’accroître l’aide canadienne, il maintient en même temps l’attention sur les secteurs et les programmes qui vont contribuer à réduire la pauvreté dans un nombre défini de pays. Le gouvernement réaffirme son engagement à canaliser ses ressources (diplomatie, défense et développement) vers les efforts pangouvernementaux surtout face à un conflit ou à un État fragile ou en déroute.

L’importance centrale du multilatéralisme en vue d’un monde plus juste et plus paisible est soulignée. Le Canada continuera à rechercher le consensus international sur la « responsabilité de protéger » les populations civiles dans les régions en situation de crise dans le monde, préconisée par l’ONU et dans laquelle le Canada joue un rôle décisif. En avant-propos à l’Énoncé, le premier ministre étend cette notion à cinq responsabilités complémentaires soit celles : de respecter les droits fondamentaux de tous ; d’enlever aux terroristes tout moyen d’attaquer des civils innocents ; de s’employer à combler les besoins des gens pauvres de façon à améliorer leur vie ; et d’assurer un développement viable pour les générations à venir. Enfin l’Énoncé annonce l’engagement fort bienvenu d’investir des ressources humaines et financières dans les forces armées canadiennes en appui aux opérations de paix dans les différentes zones en conflit.

Ces initiatives et d’autres que présente l’Énoncé sont des étapes importantes vers une politique étrangère progressiste visant à susciter le leadership du Canada face aux problèmes urgents de justice mondiale. Par contre, l’Énoncé omet de placer les questions de justice mondiale au cœur de l’ordre du jour international du gouvernement. Comme le note le Comité coordonnateur canadien pour la consolidation de la paix, l’Énoncé ne contient pas d’analyse stratégique des questions mondiales dans laquelle évaluer l’apport du Canada avec ses forces et ses faiblesses. Nulle part il ne faits état ni ne réaffirme au regard du droit international des obligations fondamentales du gouvernement relatif aux droits de la personne ; nulle part n’y trouve-t-on exprimé clairement l’engagement à œuvrer au sein de la communauté internationale par l’entremise des Nations unies.

Pour évaluer l’Énoncé le CCCI se base sur les propositions qu’il a faites au gouvernement dans une série de documents et lors de discussions engagées avec lui au cours de 2004 1. Ces propositions tracent une voie possible vers une politique étrangère avec, au centre, l’élimination de la pauvreté et les droits de la personne. Dans ce qui suit, le CCCI expose ses brèves réflexions sur cinq secteurs prioritaires - augmenter l’aide en vue de réduire la pauvreté ; contribuer à la paix ; promouvoir la justice commerciale et le développement d’un secteur privé en faveur des pauvres ; relancer le multilatéralisme ; et favoriser la participation des Canadiens. Cette évaluation éclairera les propositions du CCCI pour changer, accentuer et intensifier les initiatives présentées dans l’Énoncé, de façon que celles-ci reconnaissent plus directement l’importance centrale des droits de la personne et de la diminution de la pauvreté dans la politique étrangère du Canada.

Voir le document complet en fichier PDF joint.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Élections et politique étrangère du Canada

Les errements de la politique canadienne en Afghanistan

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Politique

Tshisekedi, mission (im)possible ?

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca