Bulletin électronique du Journal des alternatives (avril 2011)

lundi 4 avril 2011, par Michel LAMBERT

Un vote, une voix ! C’est par ce slogan que la coalition « Pas de démocratie sans voix » lance les 5 et 6 avril prochain sa campagne non pas en faveur d’un parti, mais en faveur de l’exercice démocratique. Le 2 mai 2011 sera jour d’élection fédérale. Mais ce sera surtout L’OCCASION de faire entendre nos voix, haut et fort, contre les politiques régressives, pour la démocratie, l’égalité, pour nos droits ! Les médias bien sûr ont déjà entrepris de nous dire qu’il valait mieux rester à la maison car les jeux seraient déjà faits. Mais ils sont plusieurs à déjà sentir et à dire qu’il souffle un large vent de mobilisation dans plusieurs de nos secteurs. Et si tous et toutes, nous décidions de vraiment mettre nos ressources et nos énergies pour dire à nos proches, au sein de nos réseaux, au sein des réseaux de nos alliés, un peu partout, qu’il importe cette fois de faire entendre haut et fort nos voix ? Tous ces votes sont autant de voix qu’il importe de faire entendre le 2 mai. Un vote, une voix ! Il n’y a pas de démocratie sans voix !!

Cette édition du bulletin électronique du Journal des alternatives porte bien évidemment sur les questions de démocratie. Christian Nadeau, auteur connu d’un essaie philosophique sur les impacts du gouvernement Harper sur la démocratie au Canada ouvre le bal avec un article sur la résistance. Et parlant résistance, les coalitions Voices et Pas de Démocratie sans voix vous invitent à un riche programme sur la démocratie dans une dizaine de ville un peu partout au Québec et au Canada. À ne pas manquer.

D’autres résistances, celles de femmes notamment sont aussi au programme avec des articles sur les mouvements de femmes dans trois continents, en Inde, dans un monde arabe en ébullition et bien évidemment chez nous, au Québec et au Canada.

Avec la tenue les 15, 16 et 17 avril de la conférence Cochabamba +1 sur la Justice climatique et les alternatives écologiques, les questions environnementales sont aussi à l’affiche de ce bulletin. Nous vous présentons notamment des papiers sur la crise alimentaire et sur l’industrie extractive (et les luttes et les victoires contre celle-ci !),

Enfin, je ne saurais terminer ce bref tour d’horizon sans mentionner qu’en avril de cette année, nous célébrerons le 10e anniversaire des manifestations contre le Sommet des Amériques à Québec. Pour plusieurs ici, Québec 2001, c’est la naissance de l’altermondialisme, le début d’une nouvelle forme de mobilisation et d’organisation des résistances plus inclusive et plurielle. Mais davantage, Québec 2001 c’est aussi et surtout une la lutte victorieuse contre la Zone de libre-échange des Amériques . Alors que s’enclenche une nouvelle lutte contre l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AÉCG), il convient de revenir sur Québec 2001 pour en tirer des leçons et relancer de riches et larges mobilisations contre les 1001 tentatives du capitalisme pour empiéter sur les droits, détruire les écosystèmes, affamer, etc… Car en 2001, nous avions raison … et NOUS AVONS GAGNÉ ! Nous vous invitons d’ailleurs à vous rafraichir les mémoires avec de nombreuses affiches utilisées avant et pendant avril 2001.

Bonne lecture
Michel Lambert pour l’équipe du Journal des alternatives

À propos de Michel LAMBERT

Co-fondateur en 1994 puis Directeur général d’Alternatives entre 2007 et 2020, Michel Lambert fut Président de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale de 2017 à 2020. Il a travaillé au rapprochement des groupes et organisations de la société civile, d’ici et d’ailleurs pour la promotion des principes de la démocratie, de l’égalité et de l’équité pour tous.

Il a tour à tour développé plusieurs des programmes de solidarité internationale d’Alternatives en plus de lancer et animer de multiples campagnes de justice sociale au Québec et au Canada. Il a dirigé l’antenne d’Alternatives en République démocratique du Congo entre 2002 et 2005 avant de prendre la direction de l’organisation en 2007.

Michel Lambert fut membre du Conseil de Gouvernance d’Alternatives International , du Conseil d’administration d’Alliance syndicats et tiers-monde. Il a aussi été membre des Conseils de l’AQOCI entre 2009 et 2013, de l’Association pour le progrès des communications (APC) entre 2008 et 2011 puis entre 2017 et 2020 et de Food Secure Canada entre 2009 et 2012

Il a représenté Alternatives au Conseil International du Forum social mondial et au sein de diverses coalitions québécoises et canadiennes dont notamment, les coalitions Pas de démocratie sans voix, Voices/voix. le Réseau québécois de l’intégration continentale - RQIC et plus récemment au comité de coordination du Front commun pour la transition énergétique .

Michel Lambert a joué un important rôle de mobilisation et de construction lors du Forum social des peuples tenu à Ottawa en août 2014 .

En 2018, il confondait Cultiver Montréal, le réseau des agricultures montréalaises.

En 2020, il a contribué à la création du FISIQ, le Fonds d’investissement solidaire international du Québec.

Suivez Michel Lambert sur Tweeter

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Journal des alternatives. Vol. 2 - No. 1, avril 2011

Israël menace la Flotille de la liberté !

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Michel LAMBERT

« Québec ZéN » : S’unir pour une transition énergétique juste

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca