Bons baisers . . . du Brésil

Via Campesina

samedi 24 juillet 2004, par Véronique CÔTÉ

19 JUIN 2004 - ITAICI, BRÉSIL

Vous me trouvez certainement chanceuse de me trouver au Brésil présentement et vous avez raison ; et ne me parlez pas de la chaleur parce que ici, c’est l’hiver. Je suis
chanceuse d’y être pour participer à la 4 Conférence internationale de Via Campesina et pour célébrer le 20e anniversaire du Mouvement des sans terre (MST).

La voix des groupes de paysans du monde s’exprime depuis 12 ans à travers Via Campesina. J’ai été invitée à cette conférence pour représenter l’Union paysanne (dont je suis membre du Conseil de coordination national) qui est devenue, le deuxième groupe canadien membre de Via Campesina. L’autre groupe canadien se nomme la Nation Farmers Union (NFU) qui est le syndicat représentant les petits et moyens agriculteurs des autres provinces canadiennes.

Ces sept jours de conférence ont donné l’occasion à plus de 500 délégués des 120 organisations membres de Via Campesina de se rencontrer et défi nir des plans d’actions aux niveaux régional et international pour les prochaines trois années. En effet, les 76 pays représentés par des groupes de paysans sont regroupés en huit régions : l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique Centrale, l’Amérique du Sud, l’Asie du Nord et du Sud Est, l’Asie du Sud, Cuba et les Caraïbes, et enfin l’Europe. C’est donc un privilège pour l’Union paysanne d’être reconnue au niveau international comme un groupe représentant les paysans du Québec. De plus, l’Union paysanne a reçu comme mandat de diriger la commission sur l’Agriculture durable de Via Campesina de l’Amérique du Nord.

Si l’Union paysanne n’est pas reconnue encore, officiellement, comme un syndicat agricole par notre gouvernement provincial, sa raison d’être ne fait aucun doute puisqu’elle est désormais reconnue auprès des paysans du monde entier.

Longue vie à Via Campesina, longue vie à l’Union paysanne.


Collaboration spéciale

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 10 - No. 10

A quand une paix durable au Congo ?

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Amérique

Le peuple vénézuélien prisonnier des frontières

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca