Bons baisers du Brésil

, par Pierre BEAUDET

Au Brésil, la population hésite : il y a la joie des victoires remportées par l’équipe nationale dans le cadre de la Coupe du Monde ; il y a aussi l’angoisse quotidienne devant une crise économique et sociale qui ne cesse de s’amplifier. Le paradoxe est frappant, car dans ce pays qu’on dit « émergeant » (dans le langage de la Banque mondiale), plus de 40 millions de personnes ont faim : c’est de loin pire que la pauvreté « ordinaire », qui touche un autre 100 millions de Brésiliens

Mais ici entre en jeu un autre facteur : de victimes, les pauvres du Brésil sont en train de se transformer en acteurs, en agents du changement. Partout dans le pays, les organisations populaires prennent leur place, comme les paysans du Mouvement des sans-terre (MST) -plus d’un million de membres- et qui transforment les grandes propriétés en unités coopératives.

De l’autre côté, plus de cent municipalités sont gérées par des coalitions de gauche, dont le Parti des travailleurs (PT), dirigé par un ouvrier métallurgiste, le fameux Lula. Celui-ci sera d’ailleurs candidat aux élections présidentielles d’octobre prochain : les sondages lui donnent présentement près de 40 % des intentions de vote, ce qui démontre que le vent du changement souffle fort au Brésil. Dans les villes du PT, comme Belém en Amazonie, on restructure les programmes pour faire face aux besoins des plus pauvres. Entre autres, et cela apparaît banal à nos yeux, en donnant un verre de lait à chaque enfant à tous les jours, ce qui est presque une révolution dans un pays d’exclusion et de misère. De plus, pour ramener les enfants à l’école, la municipalité offre à chaque famille l’équivalent d’un salaire minimum mensuel (50 dollars par mois).

Cette « politique du verre de lait » permet au PT d’être perçu par les Brésiliens comme autre chose qu’un beau discours. Mais pour les riches et les puissants, cela est menaçant. Parce que le PT promet de remettre en question les privatisations sauvages que le gouvernement néolibéral a mis en place, les grands médias accusent Lula de « communisme ». On dit aux Brésiliens que ce sera la catastrophe quand le PT promet de renégocier la dette étrangère, qui impose des remboursements énormes supérieurs à ce qui est consacré à la santé et à l’éducation. Les États-Unis, qui ne sont jamais loin en Amérique latine, se disent « inquiets » d’une possible victoire de Lula, parce que le candidat pétiste affirme que le projet de la ZLÉA n’annonce rien de bon pour le Brésil. Bref, une dure bataille s’annonce en perspective.

Pour Alternatives, le Brésil est une terre d’accueil. Avec le MST, avec la centrale syndicale CUT, avec toutes sortes de groupes populaires, nous tentons d’aider à l’émergence d’un « autre Brésil », branché sur les besoins des démunis, et dans le sens d’un véritable processus d’auto-organisation. C’est ce qui amène nos stagiaires à aider les jeunes dans les favelas (bidonvilles) de Rio de Janeiro, une ville de 10 millions d’habitants où la grande majorité vit dans la pauvreté. Avec nos amis de Terrazul (à Fortaleza dans le nord du pays), nous avons aidé une coopérative de chômeuses à se former et à s’organiser. À Porto Alegre dans le sud, où se tient le fameux Forum social mondial, l’appui d’Alternatives permettra à des communautés de participer davantage au développement de la ville. À travers tout cela se tisse la grande toile de la solidarité ...

Pierre Beaudet, directeur d’Alternatives.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 08 - No. 10

Pied-de-nez à la société

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Pierre BEAUDET

Le Forum social des peuples ou comment réparer des pots cassés …

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Amérique

Le 18 Brumaire de Macho Camacho. Entretien sur le coup d’État en Bolivie

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca