Barils de lithium

dimanche 22 novembre 2009, par Marie-Soleil Desautels

Il faut plisser les yeux pour voir le salar d’Uyuni : 12 000 kilomètres carrés d’une blancheur immaculée témoignent d’un ancien lac. C’est le plus grand désert de sel au monde. Et la moitié des réserves mondiales d’un métal destiné à réduire notre dépendance au pétrole s’y trouve.

Utilisé dans les batteries des voitures électriques, le lithium dessine les contours mondiaux d’une nouvelle géopolitique. Non sans conséquences sur le salar, le gouvernement bolivien s’apprête à exploiter ce trésor : la construction d’une usine pilote achève pour janvier 2010.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Un environnement en changement

arroser le futur

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Marie-Soleil Desautels

Barils de lithium boliviens

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca