ESSAI

Après l’empire

De l’historien français Emmanuel Todd

vendredi 29 novembre 2002, par Christian BOLDUC


Avec Après l’empire, Emmanuel Todd replonge dans l’analyse de grandes puissances. Il avait déjà prédit dès 1976, avec son premier essai La Chute finale, la fin de l’Union soviétique. Aux dires de l’auteur, son dernier essai présente un modèle explicatif du comportement actuel des États-Unis sur le plan international. Selon lui, ceux-ci ne sont plus la grande nation qu’ils ont été et leur système démocratique est en perte de vitesse. C’est pourquoi Washington tente de maintenir, et de justifier, son hégémonie et sa légitimité en s’attaquant à des pays de moindre importance économique et militaire.

D’après l’historien français, l’équilibre mondial est en voie de transformation. La planète marche vers un monde multipolaire où l’Europe, bientôt élargie, la Russie et le Japon seront les principaux joueurs. Le « développement » continu des pays non occidentaux, et l’augmentation du nombre de pays démocratiques, viennent également fragiliser la dominance mondiale américaine. Le retour des États-Unis au statut de « grande puissance parmi d’autres » paraît irréversible.

L’argumentation d’Emmanuel Todd est principalement construite autour de l’analyse des penseurs de l’establishment américain et basée sur de nombreuses statistiques économiques et démographiques. C’est ainsi qu’il présente, sous plusieurs angles, la dépendance grandissante du peuple américain envers le reste du monde. À titre d’exemple, il rappelle que le déficit commercial américain atteignait déjà les 450 milliards de dollars en 2000, alors qu’il n’était que de 100 milliards en 1993.

Quoique certains éléments de sa grille d’analyse, et certaines utilisations du verbe, soient discutables, les conclusions de ce « bricoleur des sciences humaines » ont le mérite de proposer une nouvelle lecture de l’histoire et de l’actualité. Lecture que semblent partager un nombre grandissant d’individus. Bien que refusant d’être taxé d’antiaméricanisme, l’auteur réussit ici le pari de montrer qu’une autre vision de l’Amérique est possible.
La grande qualité de cet essai est de poser de véritables questions propices à alimenter le débat sur un monde en devenir. Son contenu interpelle ; une fois la lecture amorcée, il est difficile de résister à la curiosité de le lire en entier. Que l’on soit en accord ou non avec certains arguments de l’auteur, la lecture de ce livre ne nous laisse pas indifférents.


APRÈS L’EMPIRE. ESSAI SUR LA DÉCOMPOSITION DU SYSTÈME AMÉRICAIN, par Emmanuel Todd. Paris, Gallimard, collection nrf, 2002. 240 pages.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Volume 09 - No. 04

« Beau et con à la fois »

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Christian BOLDUC

Les mirages de l’aide internationale

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Articles sur le même sujet

Impérialisme

Tout comprendre à la nouvelle offensive contre le Venezuela

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca