Alternatives en Haïti

lundi 6 février 2006, par François L’ÉCUYER

Alternatives s’intéresse à Haïti depuis plusieurs années déjà, tantôt ici avec la communauté montréalaise, tantôt là-bas en appuyant le travail de concertation et de formation de la société civile avec divers groupes de femmes, de paysans et de syndicats rassemblés dans la Plate-forme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif, la PAPDA. Plus concrètement, notre appui concerne l’éducation à la citoyenneté, les accords de libre-échange qui affectent la vie économique nationale, et nous facilitons les échange des membres de cette organisation avec d’autres partenaires dans la région de la Grande Caraïbes ainsi que dans les coalitions hémisphériques solidaires et de construction d’alternatives au modèle néolibéral dominant.

En collaboration avec l’organisation Réseau Liberté, Alternatives co-gère un programme de la section bilatérale Haïti de l’ACDI en appui aux journalistes et organisations de presse. Grâce à ce financement, nous mettrons en oeuvre au cours des 24 prochains mois un vaste programme de renforcement des capacités des médias, particulièrement en vue des prochaines élections. D’abord se tiendra une série de forums régionaux d’une journée sur le rôle des médias en campagne électorale, et suivront des ateliers et formation en salles de rédaction, des formations offertes aux organes chargés du projet démocratique en Haïti, du monitoring des médias pendant la campagne, du renforcement des capacités, de cours de déontologie, d’appui aux associations de presse, de formations sur le journalisme d’enquête ainsi que de la sécurité des journalistes.

Depuis quelques mois, suite à l’implication du Brésil au sein de la Mission des nations unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), Alternatives facilite le « trialogue » entre gouvernements et organisations de la société civile du Brésil, d’Haïti et du Canada. C’est ainsi que nous avons organisé le Séminaire sur la reconstruction et la transition en Haïti à Brasilia en avril dernier. Plusieurs ministres du gouvernement intérimaire d’Haïti y étaient présents.

Alternatives a également facilité la venue de plusieurs délégations d’acteurs et d’actrices du développement de ce pays. L’an dernier, nous avons ainsi reçu une délégation de militantes haïtiennes, regroupées sous l’organisation Solidarité Femmes Haïtiennes (SOFA).

Alternatives a organisé, lors de la dernière année, deux activités publiques sur le thème de la démocratie en Haïti ainsi que rédigé plusieurs articles d’analyse de l’actualité politique. Nous sommes actifs et présents aux consultations qu’organise l’ACDI auprès des organisations de la société civile canadienne et contribuons ainsi à l’analyse de la pertinence des actions canadiennes en Haïti.

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Projets internationaux

Israéliens et palestiniens unis pour une information différente

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

François L’ÉCUYER

L’heure des bilans

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Haïti

La décennie perdue

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca