AFSC — Feuillet d’information — Janvier 2005 — Catastrophe en Asie du Sud et du Sud-Est

mercredi 12 janvier 2005

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) collabore avec d’autres agences gouvernementales tant au Canada que dans les pays frappés par le désastre, afin de fournir l’aide nécessaire aux citoyens canadiens, aux résidents permanents et aux membres à charge de leur famille.

Les agents de l’ASFC aux points d’entrée feront preuve de flexibilité avec les personnes revenant des régions atteintes par les tsunamis et les tremblements de terre, tout en demeurant vigilants et alertes au cas d’utilisation frauduleuse de documents volés ou perdus.

Les missions canadiennes à l’étranger émettent divers documents de voyage pour permettre aux citoyens canadiens, aux résidents permanents et autres de revenir au pays. Les personnes qui arrivent au pays et qui présentent des documents de voyage temporaires canadiens sont soumises à un examen plus complet dans le but de confirmer leur identité et de rendre les documents de voyage temporaires.

Jusqu’à nouvel ordre, l’Agence des services frontaliers du Canada reporte les renvois vers les régions côtières des pays suivants, frappés par le tremblement et le tsunami, soit :

* Le Sri Lanka (Galle, Matara, Hambantota, Ampara, Battiacola, Trincomalee) ;

* L’Inde (la province du Tamil Nadu ainsi que les îles Andaman et Nicobar) ;

* La Thaïlande (Phuket) ;

* L’Indonésie (les provinces d’Aceh et du nord du Sumatra) ;

* Les Maldives.

La Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR) exige l’expulsion des personnes frappées d’une mesure de renvoi dès que les circonstances le permettent.

Afin de préserver la santé et la sécurité des Canadiens, les renvois visant les criminels, les criminels de guerre et les personnes jugées dangereuses pour la sécurité nationale sont maintenus.

Par ailleurs, l’ASFC facilitera le renvoi des personnes qui souhaitent retourner dans les pays touchés.


Voir en ligne : http://www.cbsa-asfc.gc.ca/newsroom...

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagez cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Nos brèves

Conférence, 7 mars : Quel avenir pour les droits humains au Proche-Orient ?

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca