À Tunis, le Forum social mondial marque un grand retour en force !

mercredi 3 avril 2013, par Michel LAMBERT

Le Forum Social mondial 2013 s’est tenu du 26 au 30 mars à Tunis, berceau du Printemps arabe et d’un nouvel âge de mobilisations sociales qui a notamment inspiré les Indignados espagnols, les Occupy américains, les Y’en marre sénégalais et plusieurs autres mouvements de par le monde. Des représentant-es de plus de 4500 organisations progressistes de 128 pays s’y étaient donnés rendez-vous en soutien à la révolution du 14 janvier 2011, à la lutte persistante des Tunisiens et des Tunisiennes pour la dignité et les droits, et à celles aussi de toute une région auparavant stigmatisée mais aujourd’hui en pleine ébullition.

Avec un total de 62000 participants et participantes - dont la moitié provenant des mouvements sociaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, avec un millier d’activités dont une cinquantaine visant l’agrégation des actions des groupes autour d’objectifs stratégiques communs, cette édition 2013 marque le retour en force du Forum Social Mondial sur la scène politique internationale.

Un air de révolution

La tenue même en Tunisie de cette édition du Forum Social Mondial est significative car bien évidemment la Révolution du jasmin du 14 janvier 2011, essentiellement non violente, jeune et populaire, a généré de grands espoirs pour les Tunisiennes et les Tunisiens et pour tous les peuples du Maghreb/Mashrek (du nord de l’Afrique jusqu’au Moyen-Orient) ainsi qu’ailleurs dans le monde. C’est ainsi que ce forum a d’abord été un grand forum tunisien car il a permis la rencontre sans précédent d’un millier d’associations et de groupes de la Tunisie.

Ce fut aussi un grand forum social de toute la région avec notamment des délégations importantes du Maroc, d’Algérie, d’Égypte, de la Palestine, du Liban, etc. Même la Libye a surpris avec une vingtaine de délégués engagés avec les autres dans une discussion sans précédent sur les enjeux de justice sociale qui les concernent. Et peut-être plus significatif encore, on peut certes de plus affirmer que tous les courants politiques progressistes s’y sont impliqués. Le printemps arabe aura sans aucun doute d’autres saisons !

Des jeunes et des femmes en quête de changement

Au delà de la Tunisie et même de la région, un autre élément des plus remarquables fut la très large présence d’une nouvelle génération de militants et militantes, plusieurs provenant de ces « nouveaux mouvements » européens venus à la rencontre des groupes et organisations plus traditionnelles qui se mobilisent autour des forums sociaux depuis 2000. Ce forum ci fut définitivement jeune, rafraichissant, et marque un retour à l’esprit dynamique et novateur qui frappait lors des premiers forums sociaux au Brésil. De fait, le Forum social Mondial 2013 s’impose comme la meilleure édition depuis des lustres !

Elle s’est d’ailleurs ouvert par une grande rencontre sur la thématique des droits des femmes, sans aucun doute la question la plus fondamentale partout dans le monde et plus particulièrement dans une région justement au prise avec des forces conservatrices et fondamentalistes qui cherchent à imposer des restrictions et des régressions aux droits fondamentaux des femmes. La veille, le comité organisateur du FSM avait d’ailleurs profité du spectacle d’ouverture pour ne mettre sur la grande estrade que des femmes en lutte, de Palestine, d’Afrique du Sud, de Tunisie, incluant Besma Khalfaoui, la veuve de Chokri Belaïd assassiné quelques semaines avant.

« Leave the Oil in the Soil and the Tar Sand in the land ! »

Brandi avec force par le nigérian Nnimmo Bassey ce slogan comme beaucoup d’autres a porté tout au long du forum la thématique environnementale plus loin que jamais. Organisé par une vingtaine d’organisations et réseaux (dont Alternatives International), le FSM 2013 présentait pour la première fois un Espace Climat visant à structurer les grandes luttes contre l’extractivisme et les changements climatiques. Fait non négligeable, la stratégie jusqu’au-boutiste canadienne de développement in extenso des sables bitumineux qui à elle seule représente l’industrie la plus polluante au monde fut largement au centre des débats. L’approche minière canadienne aussi, qui dépossède les communautés partout sur la planète fut ciblée, car faut-il le rappeler, plus de 70% des grandes entreprises minières internationales sont de fait canadiennes car le gouvernement du Canada leur offre un régime fiscal et législatif sans restriction !

Large présence du Québec

Ce sont au total environ 200 Québécoises et Québécois qui ont pris part activement au Forum social mondial 2013. Ils ont participé à un nombre impressionnant d’activités visant à mieux comprendre les enjeux et à définir, ensemble, les stratégies et actions qui devront être mises de l’avant pour imposer le changement. Pour plusieurs, mars 2013 représentait aussi une première étape, une prise de conscience de ce qui eu être réalisé chez nous aussi car la majorité des nôtres qui étaient à Tunis sont aussi engagés dans le projet d’organiser au Canada en 2014 du premier Forum social des peuples qui réunira des communautés du Québec, du Canada et des Premières nations qui doivent aujourd’hui apprendre à travailler ensemble si nous espérons un jour inverser la tendance anti-environnementale, anti-société civile, anti-droit sociaux actuellement en vigueur à Ottawa.

Palestine libre et indépendante

Le Forum social mondial de Tunis s’est conclu par une grande marche en solidarité avec le combat du peuple palestinien pour son indépendance. Des dizaines de milliers de personne ont marché a place du 14 janvier jusqu’à l’ambassade de la Palestine sous les cris « Vive la Palestine libre et indépendante ». Un mot d’ordre entonné dans toutes les langues du monde.

Le Forum social mondial a fait coïncider cette mobilisation en faveur de la Palestine avec le Jour de la terre célébré chaque 30 mars et qui correspond à la date de la mort de six Arabes israéliens lors de manifestations contre la confiscation de terres par Israël en 1976.

Et 2015 ?

Il est évidemment trop tôt pour spéculer sur ce que sera la prochaine édition du FSM en 2015. D’ici là cependant, il est clair que le Conseil international du FSM et les mouvements sociaux du Maghreb/Mashrek souhaiteront continuer de développer des démarches dans cette région. Il n’est donc pas exclu que la prochaine édition s’y tienne aussi. D’ici là, en novembre 2013, c’est l’Irak qui appelle à son tour à un Forum social Irakien (!!!). Tout juste avant, le Conseil International examine déjà possibilité de se réunir en Palestine, et peut-être même à Gaza…

Attention, tenants du conservatisme et du néolibéralisme, les altermondialistes sont de retour en force !!!


Voir en ligne : Nnimmo Bassey sera à Montréal dans le cadre du Festival des solidarités le 15 juin 2013


Michel Lambert était au FSM 2013 et représente Alternatives au Conseil International du FSM

À propos de Michel LAMBERT

Directeur Général

Co-fondateur d’Alternatives, et actuel co-Président de l’AQOCI, Michel Lambert est convaincu de l’importance de regrouper les groupes et organisations de la société civile, ici et ailleurs pour promouvoir les principes démocratiques, l’égalité et l’équité pour tous.

Il a tour à tour développé plusieurs des programmes de solidarité internationale d’Alternatives en plus de lancer et animer de multiples campagnes de justice sociale au Québec et au Canada. Il a dirigé l’antenne d’Alternatives en République démocratique du Congo entre 2002 et 2005 avant de prendre la direction de l’organisation en 2007.

Michel Lambert est membre du Conseil de Gouvernance d’Alternatives International et du Conseil d’administration d’Alliance syndicats et tiers-monde. Il a aussi été membre des Conseils de l’Agence québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) entre 2009 et 2013, de l’Association pour le progrès des communications (APC) entre 2008 et 2011 et de Food Secure Canada entre 2009 et 2012

Il représente enfin Alternatives au Conseil International du Forum social mondial et au sein de diverses coalitions québécoises et canadiennes dont notamment, les coalitions Pas de démocratie sans voix, Voices/voix et le Réseau québécois de l’intégration continentale - RQIC.

Michel Lambert a joué un important rôle de mobilisation et de construction lors du récent Forum social des peuples tenu à Ottawa en aout 2014

Suivez Michel Lambert sur le Journal des alternatives , le Huffington Post Québec , Rabble.ca ou sur Tweeter

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Forum social mondial Dignité (Tunis 2013)

Et après le FSM ? La jeunesse tunisienne continue à se mobiliser

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles du même auteur

Michel LAMBERT

A Baghdad, le Forum Social retrouve toutes ses lettres de noblesse

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca