Journal des Alternatives

Partenaires

Visite officielle au Brésil

9 juillet 2007

Les liens de solidarité et de confiance qui unissent Alternatives à la société civile brésilienne n’ont rien de banals. Ils remontent à l’époque où les fondateurs d’Alternatives militaient pour la
libération de prisonniers politiques chiliens, avec Marco Aurelio Garcia, devenu depuis conseiller spécial du président brésilien. Plus récemment, au cours des années 90, Alternatives fut la première organisation à organiser une visite officielle à Montréal d’un certain Luiz Inacio Lula da Silva, l’actuel président du Brésil.

Le travail de solidarité d’Alternatives avec le Brésil a connu un moment fort avec l’organisation du premier Forum social mondial, à Porto Allegre, en 2001. Alternatives a pu appuyer le développement du Forum, notamment en envoyant des stagiaires pour développer un centre multimédia. Quelques mois plus tard, à Québec, Alternatives jouait aussimun rôle de premier plan dans le Sommet des peuples, auquel assistaient le brésilien Lula et l’actuel président bolivien Evo Morales.

En 2003, Alternatives a parrainé une délégation d’élus municipaux de Montréal au Brésil, en plus de piloter un programme de rencontres avec la municipalité de Porto Alegre. La même année, à Montréal, quelques mois après la victoire électorale du Parti des travailleurs (PT), Alternatives a organisé un vaste colloque intitulé le Nouveau Brésil. Une délégation est notamment venu présenter le programme du PT. En 2005, à Brasilia, Alternatives est à l’origine d’un autre colloque majeur, dont le thème était la coopération entre le Canada et le Brésil en Haïti. Plusieurs ministres haïtiens, brésiliens et canadiens y avaient d’ailleurs participé.

Sur le terrain, Alternatives appuie Terrazul, une petite organisation du Nord est, située à Fortaleza dans l’état du Ceara. Sa mission est l’éducation populaire sur les thèmes de l’environnement et elle vise surtout les jeunes des favelas. L’un de ses membres fondateurs est Pedro Ivo Batista, un militant actif du mouvement écosocialiste et adjoint à la Ministre de l’environnement, Marina da Silva.

Depuis 1999, Alternatives a parrainé le séjour de 36 stagiaires québécois au Brésil. Ces derniers ont notamment travaillé au sein des organisations suivantes : la Central Unica dos trabalhadores (CUT), le secrétariat du Forum social mondial, et l’Association brésilienne des ONG (ABONG). Cet automne, deux stagiaires d’Alternatives partiront travailler à Escola 8 de Marco, une organisation qui oeuvre à la protection des droits des travailleurs et qui participe à la construction d’un réseau national d’économie solidaire.

Consultez les liens de quelques uns de nos partenaires brésilien :

- Forum Social Mondial : www.forumsocialmundial.org.br

- Terrazul : www.terrazul.m2014.net

- Central Unica dos trabalhadores (CUT) : www.cutsp.org.br/

- Association brésilienne des ONG (ABONG) : www.abong.org.br

- Grupo Cultural Afro Reggae : www.afroreggae.org.br

Un aperçu du travail d’Alternatives au Brésil, au cours des dernières années :

- Gouvernance locale et micro-entreprises
- Micro entreprise de cajou dans l’État de Ceará
- Renforcement des réseaux d’économie solidaire dans le Rio Grando do Sul
- Forum social panamazonien de Bélem

Site officiel "écoute des citoyens" de la gouverneure générale du Canada :

- Rediffusion de la webémission du discours de la gouverneure générale devant la Chambre de commerce Canada-Brésil, le 10 juillet 2007