Journal des Alternatives

Partenaires

CONFÉRENCE PUBLIQUE à Québec

Une autre Haïti est possible !

Mardi 7 octobre à 19h30

1er octobre 2003

À l’aube de son bicentenaire, les défis de la démocratie en Haiti, avec Camille Chalmers, directeur de la Plate-forme de plaidoyer pour un développement alternatif (PAPDA).

À la Maison de la coopération, salle 3
(155, Charest E, Québec)

Organisé par Alternatives
En collaboration avec le Comité de commémoration du bicentenaire d’Haiti et l’Association haitienne de Québec

Information : Alternatives au (418) 521-4099

Contextualisation :

La dernière décennie s’est conclue sur une note alarmante pour Haïti, l’un des pays les plus pauvres de la planète. L’instabilité politique qui persiste, le rationnement de l’aide internationale, la bidonvilisation de Port-au-Prince, la déforestation et l’insécurité alimentaire de l’Île sont quelques-uns des
facteurs qui mettent en péril toute solution potentielle à un état de crise qui persiste.

L’un des projets en cours en Haïti, propre aux politiques économiques néo-libérales, est la création de zones franches industrielles sur la frontière haïtiano-dominicaine.

Ce projet, déjà en marche, mettra en péril la sécurité alimentaire de la population en réduisant une partie importante de la production vivrière nationale. Il menacera, aussi, les conditions de travail déjà précaires qui sont pour la plupart le lot des femmes, entraînera la création de bidonvilles et fera planer
au-dessus de leur tête, comme une épée d’Amoclès, le modèle des "maquiladoras" du Mexique sur les régions courtisées par ces projets.

La dépendance économique du pays envers les exportations se verra renforcée. De là l’importance d’encourager les initiatives populaires qui garantiront la pérennité des
victoires, des quelques acquis remportés par la société civile de ce pays, et d’encourager l’exercice citoyen ainsi qu’une véritable démocratie, tant au niveau national que régional. La tenue récente de la troisième Assemblée des peuples de la Caraïbe, laquelle s’est inscrite dans la mouvance des Forums sociaux régionaux en devenant le premier Forum social caribéen est l’une de ces initiatives sur laquelle comptent les caribéens pour relancer les mobilisations autour des enjeux des politiques économiques néo-libérales.