Journal des Alternatives

Partenaires

Succès fracassant pour le forum en Palestine

Michel LAMBERT, 30 octobre 2010

C’est par une marche de plusieurs milliers de personnes que c’est ouvert le premier Forum mondial pour l’éducation en Palestine. Des représentants de dizaines d’organisations, de mouvements sociaux, des enseignants et des étudiants de tous les niveaux ont marché ensemble dans ce qui s’est rapidement avéré comme la plus grande manifestation populaire à ce tenir à Ramallah depuis plusieurs années. En fait, selon Refaat Sabbat, Directeur du Teachers’ Creativity Center, membre du comité national d’organisation du Forum et Président d’Alternatives International, il faut remonter au Second Intifada pour voir autant de personnes marcher librement dans les rues de la ville. « Le forum a ouvert la voie à plusieurs, les gens et les organisations sociales se sentiront dorénavant plus libres de sortir et manifester pour faire valoir leurs idées » dit-il avec fierté.

Depuis 2 jours, bâties autour d’un programme qui tenait à amener les débats ou là où les gens se trouvent, les activités se succèdent dans plusieurs villes de Palestine. Ramallah, Jérusalem, Haïfa, Bethleem et aujourd’hui Jenin ont tour à tour ou en parallèle organisé des marches, des séminaires, des activités culturelles et des débats sur des questions fondamentales comme ce matin où les délégués palestiniens et internationaux réfléchissent sur les effets négatifs sur l’éducation du mur de « sécurité » bâti par Israel, lequel coupe la Cisjordanie en deux en plus d’isoler 250000 palestiniens et priver la Palestine de ces terres les plus fertiles. Aussi incroyable que cela puisse paraître, même Gaza, ville meurtrie par la dernières attaque de l’armée Israélienne et intolérable prison à ciel ouvert, tenait hier sa journée « Forum mondial sur l’éducation » où un millier de Gazaouis s’étaient donné rendez-vous !! Près de 500 délégués internationaux dont 50 québécois ont aussi réussi à se faufiler entre les mailles du « filet de sécurité » de l’émigration Israélien pour appuyer la tenue du Forum mondial.

L’éducation pour le changement

Les dernières années ont vu un durcissement important des pratiques d’occupation israéliennes. En violation à toutes les conventions internationales, Israël par les privations, les expropriation de terres, l’isolation, l’emprisonnement et plus récemment la construction de ce mur continue de nier les droits les plus fondamentaux de tous les palestiniens en général et plus particulièrement des enfants et étudiants palestiniens en militarisant les accès à plusieurs écoles qui se sont accessibles que par des « check point » qui peuvent être fermés en tous temps. Essayez d’imaginer un instant votre enfant de 10 ans qui devrait choisir chaque matin entre passer par un tel poste de contrôle, devant des militaires étrangers qui le méprisent et le menacent, ou encore de se glisser sous des fils barbelés pour accéder à sa classe !

Lors du dernier Forum mondial pour l’éducation qui s’était tenu en 2009 au Brésil, la sénatrice Marina Silva avait ouvert les assises par la déclaration suivante : « « Il est important que l’éducation surpasse les processus de la mémoire pour devenir un processus créatif, innovateur, de renouvellement d’espoir, capable de générer des rêves et des projets ! » Ici en Palestine, toutes les interventions suivent justement la même aspiration. Refaat Sabbah ajoute : nous devons penser à une éducation engagée vis-à-vis des nécessités humaines, une éducation créative, capable de transgresser un ordre social injuste, capable de contribuer à la construction d’alternatives » Les enseignants et les mouvements sociaux palestiniens cherchent aussi de nouvelles réponses aux problèmes actuels et l’éducation doit participer à ce processus de recherche et de définition de nouvelles approches. C’est justement ce que le Forum mondial sur l’éducation en Palestine cherche à faire !

Chroniques

+