Sincèrement en colère contre Postes Canada

mercredi 22 mai 2013, par Nancy Burrows

À qui de droit,

Je suis une citoyenne extrêmement préoccupée par l’environnement. Depuis des années notre famille a choisi de mettre une affiche « pas de circulaires » sur notre porte afin de ne pas recevoir des publicités et d’autres documents non sollicités. Notre motivation est bien sûr écologique, car nous ne voulons pas participer à la surproduction de documents inutiles imprimés sur du papier qui se retrouvera aussitôt à la récupération. Mais elle est aussi basée sur le fait que nous voulons nous soustraire, dans la mesure du possible, à notre société de surconsommation. À quoi bon recevoir des coupons-rabais ou des échantillons de produits dont nous n’avons pas besoin ?

Quelle fut donc ma surprise de recevoir aujourd’hui une lettre de Postes Canada, « notre » société d’État, signée par la « Directrice générale, Agente de conformité et chef de la protection des renseignements personnels ». Elle nous supplie, avec un air de chantage émotif, de retirer l’avis affiché sur notre boîte à lettres et de les avertir que nous voulons faire dorénavant partie du service Médiaposte, tout comme nos voisins. Postes Canada semble être très préoccupée de vouloir nous « garder en contact avec notre communauté ». Elle nous a effectivement rappelé que nous ne recevons pas le courrier important tel des coupons, offres de rabais, catalogues, invitations à participer à des levées de fonds, des avis municipaux et communautaires et des échantillons de produit. De plus, elle nous a fourni une carte affranchie à retourner dès qu’on retrouvera notre bon sens, en nous rassurant que la carte, la lettre et l’enveloppe utilisées pour l’envoi étaient « imprimées sur du papier favorable à l’environnement ».

Non, mais ils sont tombés sur la tête à Postes Canada ? De quoi se mêlent-ils ? C’est une société d’État qui a la mission de créer et d’exploiter un service postal de relevage, transmission et distribution de messages (voir la Loi sur la Société canadienne des postes) ou bien un outil pour faciliter le marketing ? Depuis quand notre boîte à lettres est la seule façon de nous tenir au courant de ce qui se passe dans notre communauté ? Sans oublier que la distribution des circulaires de Médiaposte complique et alourdit le travail des facteurs. Tout le monde sait que Postes Canada a des difficultés financières et des défis de taille, mais harceler les gens pour augmenter la distribution de courrier inutile dans une époque de crise environnementale n’est sûrement pas une solution responsable !

Cette affiche « pas de circulaires », donnée gratuitement par notre municipalité, est un petit geste social bien humble, je l’avoue... Mais à voir comment ça dérange, c’est peut-être plus radical que je pensais.


Crédit photo : Dulcie / Flickr

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Cet article est classé dans :

Partagé cet article sur :

  •        
Articles de la même rubrique

Opinions

Une prédiction sur le grand gagnant de l’élection 2019

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Articles sur le même sujet

Politique

Tshisekedi, mission (im)possible ?

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca