Libres paroles

jeudi 6 septembre 2012

« La » campagne électorale est terminée. Les bilans tombent. Le nôtre portera évidemment sur la question médiatique et le modèle québécois hyper concentré.


Médias de guerre

Sans discourir davantage sur cet instant où Radio-Canada a lancé son célèbre « Si la tendance se maintient… », nous pouvons dores et déjà retenir que l’élection 2012 aura été l’une de celle où les médias traditionnels, souvent même devant les belligérants politiques, auront livré l’une des plus grandes batailles pour une information patronnée et fragmentaire voire triturée ou partisane.

Et malgré cela, cette élection en aura été une d’idées.

Car comme 2012 est une année de révélations, l’élection québécoise l’est tout autant. Si à leurs deux, elles ont révélés la malhonnêteté intellectuelle d’un nombre incroyable de nos médias traditionnels, elles ont surtout révélé une expression citoyenne et progressiste jusque là insoupçonnée. Une parole qui ne s’éteindra pas avec les victoires étudiante et sociale, mais qui au contraire ambitionne maintenant d’avancer, de pousser plus avant ces idées qui font que désormais le Québec ne sera plus jamais comme avant.

Des paroles citoyennes

C’est à ce titre que le Journal des alternatives est fier de contribuer à sa mesure à accompagner le mouvement. Fier de dire et de porter haut ce verbe, le vôtre. C’est notre promesse et celle de tous ces médias étudiants, citoyens, féministes, indépendants, culturels et créatifs d’ici d’être présents, plus présents encore, lors des luttes à venir.

Nous présentons d’ailleurs une entrevue avec Judy Rebick de Rabble.ca qui souligne le rôle phénoménal des médias alternatifs pour véhiculer le message du printemps érable au Canada anglais et à l’international. Un texte de Arij Riahi.

Nous profitons aussi de cette toute nouvelle ère pour faire aussi du neuf et vous présenter un site rafraichi qui mettra notamment plus à l’avant l’édition originale et mensuelle du Journal des alternatives.

Et à toutes honneurs, devant ce qui se présente comme une opportunité de vraiment ouvrir le débat sur la question, il nous est apparu essentiel de souligner une fois les enjeux de la gratuité scolaire. Éric Martin y réaffirme que la décision d’augmenter les frais est bel et bien un choix politique et non un problème de ressource et que nous devons choisir de construire un système d’éducation au service des populations.

Nous vous proposons aussi :
Anne Gabrielle Ducharme : Retour sur un grand enjeu des dernières/prochaines élections :notre système électoral ;
Stéphane Chalifour revient sur la loi et l’ordre dans « La politique du chaos » ;
Roger Rashi propose des suites québécoises et canadiennes au Sommet des peuples de Rio +20 ;
Les membres de l’Alliance féministe solidaire se positionnent sur l’abolition de la prostitution
Michel Lambertrevient sur la création d’une Agence québécoise de solidarité internationale
Enfin, Danie Royer, Philippe Saint-Hilaire-Gravel et Aurélien Bernier concluent avec deux textes sur l’économie verte et l’écosocialisme

Bonne lecture !

Vous avez aimé cet article?

  • Le Journal des Alternatives vit grâce au soutien de ses lectrices et lecteurs.

    Je donne

Partagé cet article sur :

  •        
Articles sur le même sujet

Éditorial

Dossier spécial Mexique : les défis de AMLO

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca