Journal des Alternatives

Partenaires

Les mineurs du Cerro Rico

Alexa Tymocko, 20 novembre 2009

Les mineurs du Cerro Rico ou « Montagne Riche » de Potosi piochent jusqu’à 16 heures par jour pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles. Femmes, hommes et enfants travaillent d’arrache-pied dans les mines ou au pied de la montagne, la bouche remplie de feuilles de coca pour se couper de la faim et travailler plus longtemps. La Fédération Régionale Syndicale FRUTCAS, avec qui j’ai travaillé, milite pour de meilleures conditions de travail ainsi qu’une transparence accrue et des normes environnementales de la part des compagnies étrangères qui exploitent certaines ressources naturelles du pays.