Journal des Alternatives

Partenaires

Le gouvernement canadien menace les droits des femmes

Association québécoise des organismes de coopération internationale, 6 mai 2010

Coupures de financement de 12 groupes de femmes

Montréal, le 6 mai 2010 – Les droits des femmes sont universels. Ils ne sont pas à géographie variable et doivent être défendus au Canada et dans l’ensemble du monde. L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) et son Comité femmes et développement (CQFD) dénoncent les coupures récentes du financement de 12 groupes dont la mission première est de défendre les droits des femmes ici et à l’international.

En tant que réseau d’organisations qui fait de l’égalité des sexes un principe fondamental de son action, l’AQOCI appelle instamment le Canada à retrouver son leadership international dans la défense des droits des femmes. Ceci inclut leur autonomie économique et leur accès aux ressources, leur accès à l’éducation et aux services de santé, la lutte contre la violence faite aux femmes et une participation accrue aux instances de décision. La priorité accordée à la santé maternelle et infantile au sommet du G8 est positive, mais elle doit absolument être repositionnée dans ce spectre plus large d’actions. Elle doit aussi inclure toute la gamme des services qui permettent de sauver la vie des mères et des enfants. Les membres de l’AQOCI ont pour principe essentiel de respecter les priorités définies par leurs partenaires locaux pour garantir l’efficacité des programmes de coopération internationale.

Le gouvernement envoie des messages contradictoires. Alors que les femmes et les enfants sont les plus touchés par la pauvreté, il lance son initiative pour la santé maternelle et infantile, mais gèle d’autre part son financement de l’aide publique au développement et coupe le financement de groupes qui ont œuvré durant plusieurs années pour la défense des droits des femmes. De plus, alors que le Canada était un champion international de la défense des droits des femmes, on assiste depuis quelques années à une réduction graduelle de son appui aux projets qui visent l’égalité entre les femmes et les hommes.

L’histoire du Canada a été marquée par la lutte infatigable des groupes de femmes qui a permis de faire avancer le respect des droits des femmes et d’améliorer les conditions de vie générales de la population. Au quotidien, l’action de ces groupes a nécessité le respect de leur autonomie et de leur droit de parole, le maintien d’un espace public de dialogue caractéristique d’une vie démocratique saine et participative. Les coupures de financement aux organisations de la société civile qui défendent les droits des femmes sont une menace directe à la démocratie. C’est dans ce contexte que l’AQOCI et le CQFD dénoncent cette menace aux valeurs démocratiques et aux droits de la personne, demandent que les coupures aux groupes de femmes cessent dès maintenant et que le financement des 12 organisations touchées soit rétabli en conformité avec les valeurs que le Canada dit vouloir promouvoir à l’international.
L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) regroupe 69 organisations qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain. L’AQOCI a pour mission de soutenir le travail de ses membres ainsi que leurs initiatives en faveur de la solidarité internationale. En s’appuyant sur la force de son réseau, l’AQOCI œuvre à l’éradication de la pauvreté et à la construction d’un monde basé sur des principes de justice, d’inclusion, d’égalité et de respect des droits humains.

Le Comité québécois femmes et développement (CQFD) de l’AQOCI se veut un lieu d’échange et de réflexion critique sur toutes les questions touchant le rôle des femmes dans le développement. Il vise à promouvoir une vision féministe du développement et à favoriser les liens de solidarité entre les groupes de femmes du Nord et du Sud.
- 30 -

Contacts :
Susanne Commend
Chargée de communication, AQOCI
514 871-1086, poste 205
communications@aqoci.qc.ca

Julie Martineau
Coordonnatrice du CQFD, AQOCI
514-871-1086, poste 207
jmartineau@aqoci.qc.ca