Journal des Alternatives

Partenaires

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Collectif Échec à la guerre dénonce la prise de position du ministre canadien de la Défense

Collectif Échec à la Guerre, 13 janvier 2003

Le Collectif Échec à la guerre, qui regroupe une cinquantaine d’organismes de divers secteurs de la société québécoise dont Alternatives, dénonce la déclaration du ministre de la Défense, John MacCullum, en visite aux Etats-Unis, à l’effet que le Canada pourrait s’engager dans une guerre contre l’Irak aux côtés des Etats-Unis même sans l’appui du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le Collectif estime, d’une part, que les soi-disant menaces que l’Irak fait peser sur la planète, sont sans fondement et que rien ne justifie l’agression qui se prépare ouvertement depuis plusieurs mois, à l’encontre de traités internationaux ainsi que de la Chartre des Nations Unies.

En effet, le droit international interdit le recours à l’agression préventive. D’autre part, une guerre dans cette région aurait des conséquences incalculables sur les populations civiles et risque d’embraser la région toute entière.

Nous affirmons de plus, que le ministre MacCullum et le gouvernement canadien n’ont pas de mandat pour prendre une telle position alors qu’il n’y a eu ni débat ni vote au parlement et que la majorité de la population canadienne s’y oppose. Le 18 janvier prochain, des manifestions auront lieu dans un grand nombre de villes étasuniennes et canadiennes, dont Montréal et Québec, pour dire aux élus que nous nous opposons à la guerre et que seules des relations internationales fondées sur la coopération, la justice et l’égalité sont porteuses de paix et de sécurité.

Denise Babin
Chargée des communications
Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)
514 871-1086, poste 205
http://www.aqoci.qc.ca/


Manifestations pour la paix samedi 18 janvier 2003 :

- À Montréal

- À Washington D.C.