Journal des Alternatives

Partenaires

Le Canada doit demander à Israël de payer pour les dommages causés par son armée

28 février 2008

Communiqué de presse

Montréal - 28 février 2008 - Alternatives dénonce la destruction de la principale clinique de Gaza de la Société médicale palestinienne (Palestinian Medical Relief Society) par des bombes larguées par Israël.

Un bébé a été tué lors de cette attaque. Il vivait dans un immeuble voisin.

Le bâtiment de la Société médicale palestinienne abritait la clinique principale dans la bande de Gaza, la pharmacie centrale, une ambulance, un centre de prêt de matériel pour handicapés et tous les services administratifs. Ce bombardement a détruit l’ambulance, tous les médicaments et la plupart des équipements. Le bâtiment ne pourra être utilisé à nouveau sans d’importantes réparations qui sont impossibles en raison du blocus israélien.

Le directeur général d’Alternatives, Michel Lambert, souligne que la Société médicale palestinienne a reçu des centaines de milliers de dollars de la part du Canada, grâce à l’Agence canadienne de développement internationale (ADCI). « Ces investissements essentiels pour le bien-être de la population palestinienne sont partis en fumée, déplore Michel Lambert. Le Canada doit exiger qu’Israël paye pour les dommages causés à des bâtiments civils détruits en contradiction avec les lois internationales en vigueur. »

Le directeur général d’Alternatives ajoute que « le gouvernement canadien doit augmenter significativement son aide humanitaire aux Palestiniens, et notamment ceux de Gaza qui souffrent terriblement du blocus israélien, en appuyant les organisations canadiennes et palestiniennes qui oeuvrent sur le terrain. »

Alternatives estime que le Canada doit faire pression pour qu’Israël fasse preuve d’humanité en mettant fin au siège de Gaza.