Journal des Alternatives

Partenaires

Repères

La production de cacao à travers le monde

Alexandra GILBERT, 3 décembre 2002

La route traditionnelle...

  • Selon la International Cocoa Organization (ICCO), 14 millions de travailleurs sont impliqués dans la culture du cacao.
  • Un rapport de l’Institut tropical d’agriculture mené en août 2002 au Ghana, au Cameroun, en Côte-d’Ivoire et au Nigéria révèle que le salaire annuel moyen par personne varie entre 30 et 110 dollars US.
  • Selon Global Exchange, les producteurs vendent leur cacao 0,40 dollars US la livre.
  • Les 1 500 fermes étudiées emploient 284 000 enfants, dont 64 % ont moins de 14 ans. L’emploi d’enfants-esclaves a été fréquemment relevé en Côte-d’Ivoire, notamment dans les rapports de l’UNICEF.
  • L’économie de l’Afrique de l’Ouest dépend largement de la culture du cacao.
  • Au Ghana, elle représente 33 % des revenus d’exportation. En Côte-d’Ivoire, premier producteur mondial, elle représente 43 % de la production mondiale.
  • Les compagnies Hershey’s et M&M/Mars contrôlent les deux tiers de l’industrie du chocolat, produit à base de cacao.

La route équitable...

  • Le cacao équitable est produit par des coopératives qui représentent 42 000 producteurs de huit pays : le Ghana, le Cameroun, la Bolivie, le Costa Rica, le Nicaragua, la République dominicaine, l’Équateur et le Bélize.
  • La certification du cacao témoigne que le cacao produit n’est pas le résultat du labeur d’enfants ou d’esclaves.
  • Le cacao est payé à un prix juste, 0,80 dollars US la livre, soit le double du marché conventionnel.
  • Le travail des acteurs du commerce équitable au Nord consiste également à convaincre les fabricants de chocolat (M&M, Mars, Snickers, Milky Way, etc.) d’utiliser un minimum de 5 % de cacao certifié équitable dans leur chocolat.