Journal des Alternatives

Partenaires

Essai

La planète altermondialiste

Marie-Noelle BÉLAND, 28 septembre 2006

Après Seattle, Prague, Québec, Gênes et les grandes mobilisations contre la guerre en Irak, à travers les différents forums sociaux mondiaux et régionaux, qu’en est-il aujourd’hui du mouvement altermondialiste ?

« Nous faisons le pari que le mouvement altermondialiste existe, encore et malgré tout. Ses adversaires aiment en prédire le déclin, en annoncer la crise définitive, voire la mort subite. Mais le mouvement, les mouvements multiples qui composent le mouvement des mouvements, ainsi qu’on l’appelle parfois, est bien là. »

C’est à partir d’un constat de crise d’identité du « mouvement des mouvements » que se présente l’ouvrage La planète altermondialiste, crise nécessitant une rétrospection des pensées qui le composent.

Les coordonnateurs du projet ont fait appel à des intellectuels de renom dont Michael Löwy, Daniel Bensaïd et Philippe Corcuff pour rédiger ce guide et amener un point de vue critique aux thèses présentées.

Ce bilan intellectuel, portrait d’une pensée pluraliste, parcourt le travail de 18 penseurs et acteurs des grandes contestations anti-impérialistes des dernières années, soit : Amin, Bello, Boff et Betto, Bourdieu, Cassen, Chavez, Chomsky, George, Holloway, Klein, Marcos, Negri, Roy, Sousa Santos, Shiva, Stiglitz, Traoré et Wallerstein.

Le livre constitue un outil pédagogique permettant une solide introduction pour tous ceux et celles qui désirent s’y retrouver dans les différents courants altermondialistes et comprendre leurs divergences, de l’anti-libéralisme à l’anti-capitalisme.

Mais, encore, le livre peut aussi devenir un point d’ancrage pour appuyer une démarche de remise en question des actions et perspectives des militants voulant participer à « l’internationale des résistances ».


La planète altermondialiste, coordonné et présenté par Chiara Bonfiglioli et Sébastien Budgen, Textuel, 2006, 253 pages.