Journal des Alternatives

L’anguille sioniste ?

Michel LAMBERT, 13 décembre 2009

Déjà une semaine depuis que le National Post (5 décembre 2009) a annoncé la fin du financement d’Alternatives par l’ACDI. Une semaine difficile ou notre équipe, nos membres et sympathisants sont passé par toutes les émotions.

D’abord l’incompréhension. Comment l’ACDI, après nous avoir évalué et audité positivement et surtout après avoir travaillé de concert avec nous pour définir les prochains projets que nous allions finalement intégrer au sein de notre programme triannuel pouvait aujourd’hui nous dire que ces derniers ne cadraient plus dans leurs priorités ? Pourquoi des pays comme l’Afghanistan ou Haïti qui sont au cœur des interventions canadiennes pouvaient maintenant ne plus être essentiels pour le gouvernement canadien ? Pourquoi mettre en péril une organisation comme Alternatives qui promeut les valeurs démocratiques, la justice sociale, la défense des droits de l’homme et la construction de la société durable depuis plus de 15 ans ? Comment notre engagement en partenariats avec d’importants organismes démocratiques et laïques à travers le monde ainsi qu’au Québec et au Canada pourrait ne plus être reconnu ??

Les réponses formelles apparemment devront attendre. Entre temps, ils sont légion les membres et les amis d’Alternatives qui se sont levés pour exiger que la menace annoncée ne se concrétise pas et qu’on nous permette de poursuivre notre mission. C’est évidemment la partie positive de cette aventure qui nous a permis de réaliser encore plus que la vision et les valeurs d’Alternatives sont intensément partagées par le plus grand nombre, tant chez nous qu’ailleurs dans le monde ! Merci de vos appuis et merci d’y croire !

Anguille sous roche ?

Mais d’autres au contraire se réjouissent. Le 9 décembre, le Comité Israël-Canada reprenait sur son site Web un étrange communiqué du « NGO Monitor », cet institution de propagande qui n’a rien de non-gouvernementale en Israël et qui dépeint Alternatives depuis des années comme une organisation qui incite au conflit entre palestiniens et Israéliens. Alternatives, Kairos, Droits et démocratie, et une centaine d’organisations pour la plupart internationalement reconnues comme Amnistie Internationale, Oxfam, Save the Children, Christian Aid sont sur cette même liste. Même des institutions comme DFID et SDC, les équivalents publiques Anglais et Suisse de l’Agence canadienne de coopération international sont jugés coupables de partisannerie palestinienne par NGO monitor !! Notre crime à tous est le même, avoir osé promouvoir une paix juste et équitable, la dignité des palestiniens et des programmes permettant de renforcer les organisations palestiniennes dans leurs travail quotidien de services auprès d’une population oppressée. Depuis 15 ans en effet, Alternatives travaille avec le Teachers Creativity Center, une organisation regroupant des enseignants professionnels palestiniens soucieux de maintenir un service d’enseignement de qualité dans un contexte des plus difficile à tous les niveaux. En 2010, Alternatives et les partenaires d’Alternatives International font la promotion d’une forum mondial sur l’éducation en Palestine. Quelqu’un peut me dire en quoi ce travail fait la « promotion de la haine » tel que le prétend frauduleusement NGO Monitor ??

Cette rhétorique ridicule, abusive et mensongère n’est pas nouvelle malheureusement. Mais ce qui intrigue ici c’est cette affirmation convaincue et assurée du NGO Monitor à l’effet que l’ACDI confirmera la coupure du financement d’Alternatives ? À Montréal, nous n’en savons toujours rien et rien depuis les derniers sept jours n’est sorti d’Ottawa….

Compte tenu que les « sources » du National Post qui ont lancé toute cette histoire demeure inconnues, la question de savoir qui l’a alimenté et peut-être même qui alimente le NGO Monitor prend une toute autre signification. Y aurait-il anguille sous roche ??

Chroniques

+