Journal des Alternatives

Partenaires

Haïti

ALTERNATIVES, 1er juin 2002

Haïti est situé dans la partie occidentale de l’île d’Hispaniola, limité à l’est par la République Dominicaine, entre l’Atlantique et la mer des Caraïbes.

Sa superficie est de 27 750 km2.

Sa population est de 8 millions d’habitants.

Sa capitale est Port-au-Prince.

Les langues officielles sont le français et le créole.

C’est le pays le plus pauvre des Amériques. L’agriculture occupe encore 70 % de la population active, les principales cultures étant le café, la canne à sucre, la banane et le cacao.

QUELQUES DATES

À partir de 1950, deux dictateurs se succèdent, soient François Duvalier et son fils, Jean-Claude, qui fut nommé président à vie en 1971. La dictature des Duvalier, appuyée par une armée paramilitaire (les « tontons macoutes ») supprime toute opposition interne.

En 1986, à la suite de la chute de Jean-Claude Duvalier et de son exil en France, une période de grande instabilité caractérise la vie politique.

En 1990, Jean-Bertrand Aristide est élu président de la République et incarne l’espoir de changement démocratique.

En 1991, le gouvernement d’Aristide est renversé par les militaires sous la direction du général Raoul Cedras.

En 1994, à la suite d’une intervention militaire des États-Unis sous l’égide de l’ONU, Jean-Bertrand Aristide reprend le pouvoir.

En 1995, René Préval, un proche d’Aristide, remporte l’élection présidentielle.

En avril 2000, le journaliste le plus indépendant du pays, Jean Dominique, directeur de Radio-Haïti Inter, est assassiné.

Depuis février 2001, Jean-Bertrand Aristide est de retour au pouvoir. Sa légitimité est vivement contestée par la communauté internationale et l’opposition nationale.