Journal des Alternatives

Partenaires

Festival de films sur les droits de la personne de Montréal (FFDPM)

Emmanuel Martinez, 26 février 2009

Festival de films sur les droits de la personne de Montréal (FFDPM)

Du 12 au 22 mars à Montréal, au Cinéma du Parc et au Cinéma ONF ; aussi à Québec au Musée de la Civilisation.

La quatrième édition du Festival de films sur les droits de la personne de Montréal s’ouvrira avec la projection en première nord-américaine du film 8 réalisé par Jane Campion, Gael Garcia Bernal, Jan Kounen, Mira Nair, Gaspar Noé, Abderrahmane Sis-sako, Gus Van Sant et Wim Wenders. Les huit courts-métrages visent à rappeler aux politiciens et au public qu’en 2000, 191 pays s’étaient fixé les huit Objectifs du Millénaire pour le développement et se sont engagés à réduire de moitié la pauvreté dans le monde d’ici 2015.

Au total, 72 films (dont 48 primeurs) de 22 pays seront présentés dans le cadre de ce festival. Avec l’introduction d’un programme jeunesse destiné aux 7 - 17 ans, le FFDPM soulignera le 20e anniversaire de l’adoption par l’ONU de la Convention relative aux droits de l’enfant.

La condition des femmes représente le cœur de quelques films. C’est le cas de documentaires sur l’Afghanistan, notamment celui qui traite de la création de la première équipe de soccer féminine de ce pays. Par ailleurs, trois films québécois se penchent sur le sort de femmes marginalisées ou itinérantes pour examiner avec quelle ingéniosité elles arrivent à survivre.
La plupart des projections sont suivies de débats en présence de cinéastes invités, de défenseurs des droits ou de spécialistes des différents enjeux soulevés par les auteurs, une rencontre qui contribue grandement à enrichir l’expérience vécue devant le grand écran.

Compte tenu de la précarité des droits partout dans le monde, le FFDPM ne manque pas de matière première, comme le note la directrice de la programmation, Diya Angeli : « Les 450 films reçus cette année témoignent, une fois de plus, de la situation fragile des droits humains dans le monde et de l’urgence d’agir. »

Le Festival présentera aussi une exposition de photoreportages sur les droits humains au centre culturel Cœur des sciences de l’UQAM.